Les 7 dangers cachés associés aux VPN gratuits en 2018

Tout le monde aime les trucs gratuits, et il n’est pas étonnant que certains des VPN les plus populaires soient ceux qui se disent gratuit.

Malheureusement, rien n’est jamais vraiment gratuit, et les VPN n’y font pas exception. Vous ne payerez peut-être pas en dollars, mais en utilisant un VPN gratuit, vous finirez par le payer à un moment donné.

Certains de ces coûts sont simplement pénibles, mais d’autres peuvent être carrément dangereux.

Dans la suite de cet article, nous allons détailler les dangers associés aux VPN gratuits, afin que vous puissiez faire des choix intelligents et informés quant au VPN qui vous conviendrait le mieux.

Comme vous pourrez le constater, non seulement les VPN gratuits ne vous permettront pas d’accéder aux sites à restrictions géographiques, mais ils compromettront aussi votre sécurité et votre confidentialité, ce qui, ironiquement, est le contraire du résultat souhaité.

Vous finirez par payer votre VPN gratuit, mais pas en argent

Voici certains des inconvénients liés aux VPN gratuits:

1. Ils compromettent votre sécurité

L’un des objectifs principaux d’un VPN est de vous protéger des hackeurs, il est donc alarmant de constater que certains VPN peuvent en réalité compromettre votre sécurité.

Malheureusement, c’est le cas, et une étude faite sur 283 VPN a révélé que parmi d’autres fournisseurs gratuits, Betternet, SuperVPN, et CrossVPN contiennent tous des malwares. D’ailleurs, 38 % des VPN étudiés montrent des signes d’infection.

Image : les VPN gratuits sont beaucoup plus susceptibles de contenir des malwares que les VPN payants. Un classement AV supérieur à deux est un indicateur fiable qu’un malware est présent dans une appli.

La plupart des malwares concernent la publicité, ce qui est logique puisque les VPN gratuits n’ont pas la source de revenus des VPN payants. C’est également pour cela qu’un VPN qui limite les données que vous pouvez utiliser est moins susceptible d’être dangereux qu’un VPN qui promet un produit gratuit sans contrepartie évidente.

Le VPN gratuit Hola est également plein de problèmes de sécurité. En plus de l’arnaque botnet, le fait qu’il fasse passer le trafic par les ordinateurs des utilisateurs (plutôt que par leurs propres serveurs) implique que quelqu’un d’autre pourrait utiliser votre propre adresse IP pour des activités illégales ou immorales.

2. Ils espionnent vos activités en ligne

Selon nous, c’est la pire chose que puisse faire un VPN, mais malheureusement, c’est aussi la plus commune.

Une des raisons principales qui poussent les gens à utiliser un VPN, c’est de protéger leur confidentialité quand ils surfent sur le net. C’est donc extrêmement ironique que l’étude mentionnée ci-dessus a découvert que 72 % des VPN gratuits contiennent des dispositif de suivi issus de tierces parties.

Image : seuls 28 % des VPN gratuits ne contiennent pas de tracker ou dispositif de suivi – ce qui laisse 72 % d’entre eux qui collectent des données sur vos activités en ligne.

Ces trackers sont utilisés pour rassembler des données sur votre activité en ligne, en général pour que les publicitaires puissent vous montrer des publicités ciblées.

Donc pour résumer, au lieu de vous offrir plus de confidentialité, ces VPN font le contraire en collectant vos informations et en les vendant au plus offrant.

Si certains VPN cachent le fait qu’ils vendent vos données, d’autres l’admettent dans leurs politiques de confidentialité. Par exemple :

Cet extrait est issu de la politique de confidentialité de Psiphon :

Image : le VPN gratuit Psiphon déclare de manière explicite : « Nous utilisons parfois les publicités pour soutenir notre service, qui peuvent utiliser des technologies comme des cookies et des balises web. L’utilisation de cookies par nos partenaires publicitaires leur permet à eux et à leurs partenaires de vous proposer des publicités basées sur vos données d’utilisation. »

Et cet extrait vient de la politique de Hoxx :

Image : selon la politique de confidentialité du VPN Hoxx, « en utilisant les Services, vous prenez connaissance, consentez et acceptez que nous pouvons collecter, traiter et utiliser les informations que vous nous fournissez et que ces informations peuvent être utilisées, par nous ou par de tierces parties… »

La découverte, c’est que les VPN payants ont moins de trackers, non seulement comparés aux VPN gratuits, mais aussi aux autres applis en général. Cela signifie que dans la plupart des cas, quand vous achetez un abonnement premium, vous obtenez vraiment la confidentialité que vous avez achetée. 

3. Ils ne débloquent pas Netflix

Actuellement, il n’existe pas de VPN gratuit qui débloque Netflix de façon fiable.

Oui, c’est possible de parvenir de temps à temps à débloquer Netflix grâce à Tunnelbear, mais le fonctionnement est loin d’être garanti. Le plus souvent, vous aurez droit à ce message:

Image : le message d’erreur que les utilisateurs de VPN gratuits obtiennent en général lorsqu’ils tentent de contourner les restrictions géographiques de Netflix.

De plus, la version gratuite de Tunnelbear est limité à 500 Mo par mois, ce qui ne représente même pas assez de données pour regarder un film entier.

De la même manière, ProtonVPN peut débloquer Netflix avec certains serveurs, mais puisqu’il ralentit délibérément vos vitesses internet , vous risquez de péter un câble pendant le chargement avant d’avoir pu regarder un seul épisode de Orange is the New Black.

Windscribe et Hotspot Shield proposent un accès à Netflix, mais seulement avec leurs abonnements payants.

C’est très pénible, mais on obtient ce pour quoi on a payé, c’est-à-dire rien. Contourner les restrictions Netflix nécessite beaucoup de ressources et de dévouement, et les fournisseurs VPN ne sont pas là pour vous offrir cette fonction gratuitement.

4. Ils limitent les données que vous pouvez utiliser

Comme mentionné plus haut, certains des VPN gratuits limitent les données pour les comptes gratuits. Ils font ça pour que vous les testiez, et que vous vous rendiez compte rapidement que pour obtenir le service dont vous avez besoin, vous devrez passez à un abonnement payant. C’est une tactique plutôt intelligente.

En plus de Tunnelbear, ce système est aussi utilisé par Hide.me, qui limite les données à 2 Go.

Image : Hide.me ne se contente pas de limiter vos données. Ils limitent aussi votre bande passante et vous donne accès à beaucoup moins de serveurs, protocoles et connexions simultanées qu’aux clients payants.

5. Ils ralentissent votre Internet

Avoir un internet lent est un problème récurrent chez les VPN de mauvaise qualité. Toutefois, un VPN qui vous ralentit volontairement rend particulièrement dingue.

C’est la stratégie de ProtonVPN. Si ProtonVPN fournit une sécurité excellente, pour encourager leurs utilisateurs gratuits à passer à un abonnement payant, ils sont moins importants que les clients payants, et leur vitesse est limitée de façon drastique.

Image : au moins, ProtonVPN est honnête à propos des ralentissements subis par les utilisateurs gratuits.

Les autres manières dont les VPN ralentissent vos vitesses internet sont d’afficher des pubs (voir ci-dessous) et de limiter votre bande passante.

6. Ils vous bombardent de pubs

La raison pour laquelle certains VPN gratuits utilisent cette approche est assez évidente. Puisque leurs utilisateurs ne leur versent pas d’argent mensuellement, ces entreprises ont besoin d’une autre manière de gagner de l’argent.

Betternet est l’un des VPN qui utilisent ce modèle. S’ils déclarent sur leur site web ne pas afficher de publicités pénibles, en réalité, les pubs apparaissent dès que vous vous connectez.

Image : Betternet prétend ne pas vous montrer de publicités.

Image : les utilisateurs voient des publicités dès qu’ils allument le VPN. 

De la même manière, l’appli gratuite de Hotspot Shield est pleine de publicités, problème qui soulèvent énormément de plaintes de la part de nos lecteurs.

Non seulement les pubs sont pénibles, mais en plus, elles peuvent également ralentir votre vitesse internet et vous mener sur des sites malveillants.

Et, puisque les publicitaires semblent aimer cibler certains utilisateurs, l’apparence des publicités soulèvent de grosses questions au niveau de la confidentialité. En d’autres termes, si votre VPN vous montre des pubs, ils partagent aussi probablement vos données et votre activité en ligne avec d’autres parties.

7. Ils vendent votre bande passante

En plus de vous montrer des pubs, le VPN Hola a trouvé d’autres moyens de se faire de l’argent sur le dos de leurs utilisateurs gratuits : ils laissent leurs utilisateurs payants utiliser la puissance de votre appareil, vendant ainsi votre bande passante pour faire des profits.

Ils le déclarent sur leur site, mais en le présentant un peu différemment:

Image : selon le site web de Hola, « Hola génère des revenus en vendant une version commerciale du service de VPN Hola à des entreprises (grâce à notre marque, Luminati). C’est ce qui nous permet de maintenir la version gratuite de Hola pour les utilisateurs sous PC et Mac. Les utilisateurs qui veulent profiter du réseau Hola sans offrir en contrepartie leurs ressources inutilisées peuvent y parvenir en rejoignant le service premium de Hola à 5$ par mois (ou $ par an). »  

Mais ce qu’ils ne mentionnent pas, c’est que Luminati a déjà été utilisé dans au moins une attaque botnet.

Une attaque botnet survient lorsque de nombreux ordinateurs individuels sont infectés par des malwares qui permettent de les utiliser ensemble pour mener une attaque. En d’autres termes, tous les ordinateurs du réseau Hola (c’est à dire tout ceux qui appartiennent à des utilisateurs gratuits) furent saisis et contrôlés par des cybercriminels.

Et nous ne sommes même pas sûrs qu’il s’agissait d’un incident isolé. Il n’y a actuellement aucune procédure en place pour surveiller la façon dont les utilisateurs Luminati exploitent le réseau, en faisant l’outil parfait des cybercriminels.

En gros, en utilisant le service gratuit de Hola, non seulement vous permettez à l’entreprise de vendre la puissance de votre appareil, mais vous les laissez aussi l’utiliser pour des objectifs malveillants.

Pas besoin de vous ruiner pour avoir un bon VPN

Heureusement, tous les services premiums ne sont pas chers. Par exemple, NordVPN , l’un des plus populaires du marché, a des tarifs compétitifs et propose régulièrement des réductions.

Vous pouvez consulter cette liste des VPN les mieux notés. Tous ces VPN vous permettront de contourner les restrictions géographiques, et vous fourniront la sécurité et la confidentialité que vous attendez d’un VPN.

C'est utile? Partagez-le!
Partager sur Facebook
Twitter ceci
Offre pour Novembre 2018

NE LAISSEZ PAS PASSER CETTE OFFRE !

Une super offre pour Novembre. Disponible dès maintenant!

$ 11.95
$ 2.99
/mois
Cliquez ici pour économiser 75%

Offre à durée limitée

Non merci