Information :
Avis professionnels

vpnMentor contient des avis écrits par les rédacteurs de notre communauté, basés sur l'analyse indépendante et professionnelles des produits/services.

• Propriété

vpnMentor appartient à Kape Technologies PLC, qui possède les produits suivants : CyberGhost, ZenMate, Private Internet Access et Intego, qui peuvent être évalués sur ce site Web.

• Commissions d'affiliation

Même si vpnMentor peut recevoir des commissions lorsqu'un achat est effectué via nos liens, cela n'a aucune influence sur le contenu des avis ou les produits/services évalués. Nous fournissons des liens directs pour acheter des produits dans le cadre de programmes d'affiliation.

• Directives d’évaluation

Les avis publiés sur vpnMentor sont rédigés par des experts qui évaluent les produits selon nos normes d'évaluation strictes. Ces normes garantissent que chaque avis est basé sur une évaluation indépendante, professionnelle et honnête de l'évaluateur, et tient compte des caractéristiques techniques et qualités du produit ainsi que de sa valeur commerciale pour les utilisateurs, ce qui peut également affecter le classement du produit sur le site Web.

Avis Surfshark 2021 - pas cher, mais est-il sécurisé ?

Vendor Logo of Surfshark
9.6
Vaut la peine d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'être envisagé
Vaut la peine d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'être envisagé
Léa Plasse
Léa Plasse | Rédacteur technique
Mis à jour le 13/05/2021

Avec les VPN, la qualité correspond souvent au prix payé. Alors quand j’ai vu les prix très bas de Surfshark (vous pouvez l’obtenir pour seulement $2,49/mois), j’ai eu quelques doutes sur tous les avis positifs.

Pour savoir s’il est vraiment à la hauteur de sa réputation, j’ai testé Surfshark en détail, sur ses vitesses, ses fonctionnalités de sécurité, ses capacités de déblocage, la fiabilité de son réseau et sa compatibilité avec divers appareils. J’ai aussi examiné en profondeur la politique de confidentialité de Surfshark pour vérifier sa validité, et testé son équipe du service client.

Les résultats sont impressionnants : Surfshark est incroyablement sécurisé et vous pouvez l’utiliser de n’importe où. Il offre des tas de fonctionnalités de sécurité solides que le VPN moyen ne propose pas, et il est très facile à utiliser.

Il reste quelques aspects sur lesquels il pourrait s’arranger, comme par exemple son réseau de serveur qui reste assez limité comparé à d’autres VPN. Je recommande personnellement ExpressVPN si vous voulez un réseau plus fiable et une meilleure couverture mondiale.

Les meilleures offres VPN mai 2021

Obtenez ExpressVPN avec 49% de réduction !

Obtenez IPVanish pour seulement $3,75/mois !

Les réductions sont appliquées automatiquement

Pas le temps ? Voici les infos principales

  • Parfait pour le déblocage de sites de streaming. J’ai pu débloquer plus de 20 catalogues Netflix (dont celui des USA), Amazon Prime Video, BBC iPlayer, et 17 autres plateformes. Consultez les résultats complets de mes tests de streaming ici.
  • Assez rapide pour le streaming en HD et le gaming. J’ai obtenu des vitesses élevées et constantes sur tous les serveurs que j’ai testé, avec des ralentissements mineurs sur de longues distances. Consultez mes tests de vitesses détaillés ici.
  • Un réseau de petite taille mais stable. J’ai été impressionnée par la fiabilité des serveurs que j’ai testés. J’ai été impressionnée par la fiabilité de tous les serveurs que j’ai testés, surtout quand on sait qu’il en propose moins que la plupart des autres VPN de qualité. Lisez mon analyse complète du réseau de serveurs de Surfshark ici.
  • Un cryptage de qualité militaire et des fonctionnalités de sécurité solides. Surfshark offre toutes les fonctionnalités de sécurité avancées qu’on peut attendre d’un VPN de grande qualité, et d’autres, que je n’ai jamais vues chez un autre VPN. Voici le détail des fonctionnalités de sécurité et leur fonctionnement.
  • Une excellente protection de votre confidentialité. Surfshark applique une politique zéro log stricte et ne garde aucune information identifiable. J’ai trouvé sa politique de confidentialité très accessible et j’ai beaucoup apprécié sa transparence. Apprenez-en plus sur la façon dont Surfshark protège vos données ici.
  • Une garantie de remboursement de 30-jours. J’ai testé cette politique de remboursement et j’ai récupéré mon argent 4 jours après avoir contacté le service client. C’est une très bonne manière de tester Surfshark gratuitement pour voir s’il vous convient.

Fonctionnalités Surfshark : mises à jour mai 2021

Avertissement : ce produit n’est actuellement pas disponible sur notre site

Nombre de pays avec serveurs 65
Nombre de serveurs 3200
Nombre d'adresses IP 3200
Le VPN conserve-t-il les journaux ? Non
Le VPN inclut-il un bouton d'arrêt kill switch ? Oui
Nombre de dispositifs par licence Illimité

Streaming : débloque plus de 20 plateformes de streaming, dont Netflix USA + Royaume-Uni et Disney+

Surfshark s’en est très bien sorti pendant les tests de capacité à contourner les restrictions géographiques. Je n’ai quasiment pas eu de problème pour débloquer Netflix USA et Royaume-Uni, Disney+, BBC iPlayer, Hulu, HBO Max et plein d’autres. Surfshark a même réussi à contourner les restrictions géographiques ultra puissantes d’Amazon Prime Video dans 2 des pays que j’ai testés. Si j’ai dû changer de serveurs plusieurs fois sur certaines plateformes, je n’ai jamais mis longtemps à trouver le bon.

Après avoir testé plus de 50 emplacements de serveurs, j’ai pu débloquer les sites de streaming suivants :

Netflix Disney+ Hulu Amazon Prime Video
HBO Max & Go BBC iPlayer DAZN Hotstar
Peacock TV Crunchyroll Fubo TV YouTube TV
YLE Areena Yle AbemaTV ESPN & ESPN+
ITV Hub All 4 Stan Crave

Déblocage de Netflix USA/Royaume-Uni (et autres catalogues) et des chaînes locales

Les 24 emplacements de serveurs aux USA (et les 3 au Royaume-Uni) ont fonctionné avec Netflix. Puisque Netflix essaie en permanence de bloquer les connexions VPN, il est fréquent que certains serveurs finissent par ne plus fonctionner. En proposer beaucoup (qui fonctionnent !) est très pratique, parce que si un serveur arrête de fonctionner, vous pouvez facilement en retrouver un qui marche.

Je n’ai pas eu de problème pour accéder à Netflix USA, les 24 serveurs américains marchent

J’ai même réussi à regarder Netflix USA en me connectant à certains serveurs européens, ce que j’ai trouvé bizarre. J’ai contacté le service client pour leur demander pourquoi, ils m’ont répondu que c’était un secret. Mais c’est totalement sécurisé et ça peut vous donner de meilleures vitesses pour regarder Netflix USA, puisque les serveurs sont plus proches de vous.

Le service client m’a expliqué que la redirection de connexion aide à améliorer les vitesses pour les utilisateurs à de longues distances

Ça veut dire que même si un serveur européen (proche de vous) ne parvient pas à accéder à un catalogue Netflix spécifique, Surfshark vous dirige automatiquement vers Netflix USA (celui qui propose le plus grand nombre de séries et de films) pour que vous puissiez commencer le streaming. J’ai trouvé ça plus agréable que d’avoir le message d’erreur Netflix classique et passer du temps à trouver un autre serveur qui fonctionne.

Pour vérifier la sécurité, j’ai fait des tests sur les serveurs Tchèques et Danois qui m’envoyaient sur Netflix USA par défaut. Je n’ai eu aucune fuite (c’est donc sécurisé) et mes vitesses étaient plus élevées qu’avec une connexion aux serveurs américains (parce qu’ils sont plus proches d’où je vis, en Belgique). Ça n’a vraiment que des avantages.

Vous pouvez essayer de vous connecter à un serveur européen proche de vous. Je suis sûre que vous obtiendrez de bonnes vitesses pour débloquer Netflix USA.

En plus de Netflix USA et Royaume-Uni, Surfshark a réussi à débloquer d’autres catalogues populaires comme ceux d’Australie, du Canada, du Japon et de la France :

Débloqué par Surfshark ? Vitesses assez élevées pour le streaming en HD ? Lag?
USA Oui Non
Royaume-Uni Oui Non
Australie Moyennes Minime
Canada Oui Non
Japon Moyennes Minime
France Oui Non
Inde Moyennes Minime
Mexique Moyennes Minime
Allemagne Oui Non
Portugal Oui Non

J’ai également réussi à accéder à 12 autres catalogues Netflix (connectée aux serveurs de la liste) : Belgique, Brésil, Italie (Rome), Pays-Bas, Norvège, Philippines, Singapour, Espagne (Madrid), Suède, Suisse, Taiwan, et Turquie.

J’ai même testé quelques chaînes locales bloquées géographiquement, comme TF1. Avec Surfshark, j’ai facilement pu contourner les restrictions et accéder à ces chaînes.

Déblocage de Disney+

Je n’ai pas eu de problème pour accéder Disney+ avec Surfshark. J’ai pu y accéder avec 10 serveurs différents aux USA dont celui de Latham, Buffalo, New York, et Seattle. Une ou deux fois, il a fallu un moment pour que la vidéo charge, mais après avoir réactualisé la page, je n’ai plus eu de problème.

À savoir : pour une meilleure qualité d’image, mieux vaut se connecter à un serveur proche de votre position géographique.

La qualité d’image était un peu meilleure sur le serveur de Latham que celui de Seattle parce qu’il est plus proche de là où je vis

Il est important de mentionner que peu importe l’emplacement du serveur choisi, Disney+ m’envoyait en général sur le catalogue américain. C’est un peu comme ce qu’il s’est passé avec Netflix pendant mes tests, Surfshark vous envoie sur le catalogue Disney+ des USA s’il ne réussit pas à débloquer un catalogue d’un autre pays, vous pourrez donc y accéder quoi qu’il arrive. Disney+ ne change pas beaucoup selon les pays et le catalogue américain est l’un des plus fournis, donc personnellement, ça m’allait très bien.

Débloque aussi Hulu, Amazon Prime Video, Kodi, et d’autres

Débloquer Hulu a été simple. J’ai dû tester un ou deux serveurs avant d’en trouver un qui marche, mais il ne m’a fallu que quelques minutes. Les serveurs de Latham et Manassas aux USA n’ont pas réussi à dépasser l’écran de chargement mais le serveur de Buffalo (mon 3ème choix) a très bien fonctionné.

Une fois que j’ai trouvé un serveur qui marchait, j’ai pu regarder des séries Hulu comme The Great en HD sans lag

Si vous voulez un VPN qui parvient à débloquer facilement Hulu, de manière constante et fiable, ExpressVPN est mon premier choix.

J’ai testé énormément de VPN, et même les meilleurs d’entre eux ont des difficultés avec Amazon Prime Video. Je n’ai donc pas été trop surprise que Surfshark ne parvienne pas à débloquer Amazon Prime US. Sur les 50 serveurs que j’ai testés, seuls 4 ont réussi à débloquer APV : les serveurs canadiens (Toronto et Vancouver) et les serveurs français (Paris et Marseille).

Je n’ai pu débloquer que 2 catalogues Amazon Prime Video, Canada et France

Même si 2 catalogues Prime Video, ce n’est pas énorme, j’ai été impressionnée que Surfshark puisse contourner les restrictions géographiques ultra solides de Prime.

J’ai également pu regarder des contenus à la demande bloqués géographiquement sur le module iPlayer de Kodi avec les serveurs britanniques testés (London et Manchester). Surfshark a également fonctionné avec d’autres lecteurs média basés sur P2P comme Popcorn Time et VLC.

Je n’ai presque pas eu de problème pour débloquer ESPN+, HBO Max, BBC iPlayer, ITV Hub et All 4 avec Surfshark, mais certains services de streaming ont été difficiles d’accès comme Hotstar, YouTube TV, et DAZN.

J’ai regardé Hotstar sur les 3 serveurs indiens, et c’était une épreuve : mes vitesses étaient trop basses pour la HD et ma vidéo s’arrêtait toutes les 15 secondes. YouTube TV a détecté mon utilisation de VPN sur environ la moitié des serveurs américains, mais j’ai réussi à le débloquer avec les serveurs de Charlotte, Latham, et Kansas City. Ensuite, j’ai enfin pu débloquer DAZN, mais seulement sur les serveurs canadiens.

Vitesses : rapides et constantes, pour tout type d’activité en ligne

Surfshark offre des vitesses élevées et constantes. Quand j’ai testé les vitesses, j’ai examiné 3 facteurs différents :

  • La vitesse de téléchargement est la vitesse à laquelle vous recevez les données du serveur auquel vous êtes connecté : le chargement des pages web, le streaming, etc. On la mesure en mégabits par seconde (Mbps).
  • La vitesse d’envoi est la vitesse à laquelle vous envoyez des données au serveur : les publications sur les réseaux sociaux, les appels vidéo, l’envoi de mails, etc. on la mesure en mégabits par seconde (Mbps).
  • Le ping est le temps que met les données à voyager. On le mesure en millisecondes (ms). Plus votre ping est bas, plus votre connexion est réactive, ce qui est particulièrement important pour jouer en ligne, par exemple.

J’ai testé plus de 25 emplacements de serveurs sans subir de ralentissement significatif, même sur des serveurs à plus de 15 000 km de ma position géographique en Belgique.

J’ai testé les vitesses sur plus de 25 emplacements de serveurs, et je ne suis jamais descendue sous les 30 Mbps

D’abord, j’ai testé ma vitesse de base sans VPN afin de pouvoir comparer.

Pas de connexion VPN (Bruxelles, Belgique) :

Ping (ms): 13
Téléchargement (Mbps): 45.20
Envoi (Mbps): 3.81

Je me suis connectée à Surfshark, qui a automatiquement sélectionné le protocole de sécurité IKEv2 parce que c’était l’option la plus rapide pour mes paramètres réseau. J’ai commencé les tests de vitesse sur mon ordinateur portable Windows 10.

Serveurs locaux

En utilisant l’option « serveur le plus rapide » (Fastest Server), je me suis connectée à un serveur à Bruxelles, en Belgique, et je n’ai presque pas subi de ralentissement.

Belgique (Bruxelles) :

Ping (ms): 26
Téléchargement (Mbps): 43.07 (baisse de 4.7 %)
Envoi (Mbps): 3.58 (baisse de 6 %)

J’ai ensuite essayé l’option « pays le plus proche » (Nearest Country) qui m‘a connectée à un serveur du Luxembourg. Encore une fois, ma vitesse n’a presque pas baissé. Avec un VPN, c’est normal que votre vitesse baisse d’environ 10 à 20 %, une baisse de 4,7 % ne se remarque donc presque pas. J’ai même obtenu des vitesses légèrement plus élevées qu’avec l’option « serveur le plus rapide ».

Luxembourg:

Ping (ms): 27
Téléchargement (Mbps): 44.68 (baisse de 1.2 %)
Envoi (Mbps): 3.55 (baisse de 6.8 %)

J’ai sélectionné manuellement quelques pays proches du mien (la Hollande, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne) et j’ai obtenu des résultats similaires sur tous les serveurs. Les baisses de vitesses étaient tellement légères que ce n’est même pas la peine d’en parler.

Les vitesses de Surfshark étaient presque identiques à celles de ma connexion de base sur les serveurs proches de chez moi

Se connecter à des serveurs locaux avec Surfshark n’affectera pas votre vitesse de façon significative, et vous permettra de continuer votre activité en ligne comme si de rien n’était.

Serveurs longue distance

Les serveurs internationaux de Surfshark s’en sont eux aussi très bien sortis. Je pensais perdre pas mal de vitesse parce que mes données avaient plus de chemin à faire pour atteindre le serveur, mais les ralentissements sont restés très légers.

J’ai commencé par tester quelques serveurs aux USA, sur la côte Est et sur la côte Ouest, et j’ai découvert que la distance entre ma localisation en Belgique et les serveurs n’avait presque pas d’impact sur ma vitesse.

États-Unis (New York) :

Ping (ms): 97
Téléchargement (Mbps): 41.41 (baisse de 8.4 %)
Envoi (Mbps): 3.47 (baisse de 8.9 %)

États-Unis (Los Angeles):

Ping (ms): 157
Téléchargement (Mbps): 40.93 (baisse de 9.4 %)
Envoi (Mbps): 3.64 (baisse de 4.5 %)

J’ai ensuite voulu essayer sur une plus longue distance et j’ai testé les serveurs de Sydney, Melbourne, et Brisbane en Australie. J’ai obtenu des résultats similaires sur les 3, avec une basse de vitesse de téléchargement moyenne de seulement 28 %. Pour des serveurs à plus de 16 000 km de moi, ce sont de très bons résultats servers.

Australie (Melbourne):

Ping (ms): 246
Téléchargement (Mbps): 32.52 (baisse de 28.1 %)
Envoi (Mbps): 3.19 (baisse de 16.3 %)

C’est la vitesse la plus basse que j’ai obtenu sur les serveurs de Surfshark, et 32 Mbps est assez rapide pour des activités gourmandes en bande passante comme les jeux vidéo en ligne. Une perte de 28 % n’est un problème que si votre vitesse de connexion de base est plus basse que 5 Mbps. J’ai voulu trouver un serveur ultra lent, j’ai donc testé 6 serveurs en Asie Pacifique, dont un au Japon et un aux Philippines. Encore une fois, j’étais contente des résultats.

Philippines:

Ping (ms): 220
Téléchargement (Mbps): 38.02 (baisse de 15.9 %)
Envoi (Mbps): 3.40 (baisse de 10.8 %)

Si certains serveurs éloignés de Surfshark ont fait baisser mes vitesses, ça n’a pas suffi à affecter mes activités en ligne

Peu importe où vous êtes dans le monde, je suis sûre que vous ne subirez pas de ralentissement majeur. Mes collègues de plusieurs pays différents ont testé de nombreux serveurs, proches ou très éloignés, et ont tous été satisfaits des performances générales.

Est-ce que les vitesses de Surfshark sont assez élevées pour le gaming ? Oui.

Surfshark est assez rapide pour le gaming, mais j’ai eu des soucis de chargement et des messages d’erreur sur certains serveurs. En utilisant la fonctionnalité « serveur le plus rapide », je pouvais jouer avec des vitesses aussi élevées que celles de ma connexion internet de base. Mais en utilisant des serveurs très éloignés de ma localisation (comme en Australie), j’ai eu des lags et des problèmes de chargement assez significatifs.

J’ai testé Surfshark pour voir quel genre de vitesse de téléchargement, de vitesse d‘envoi et de ping j’obtiendrais avec différents serveurs.

  • Vitesse de téléchargement : la vitesse à laquelle vous recevez les données. Des vitesses de téléchargement élevées vous permettent d’avoir un timing plus précis quand un autre joueur vous attaque.
  • Vitesse d’envoi : la vitesse à laquelle vous transférez les données. Des vitesses d’envoi élevées vous permettent d’avoir un timing plus précis quand vous attaquez un autre joueur.
  • Ping : le temps que vos données mettent à atteindre leur destination (la latence). C’est ce qui détermine la réactivité de votre connexion, et plus le ping est haut, plus vous aurez de lags.

Mieux vaut avoir des vitesses de téléchargement d’au moins 15 Mbps, des vitesses d’envoi d‘au moins 1 Mbps, et le ping le plus bas possible pour une expérience e jeu en ligne fluide.

Je n’ai pas eu de vitesses inférieures à 32 Mbps avec Surfshark, ses vitesses sont donc assez élevées même pour les plus rapides des shooters en ligne.

J’ai commencé mes tests en utilisant la fonctionnalité Serveur le plus rapide (j’ai été connectée en Belgique) et j’ai ouvert RuneScape sur Steam, un de mes vieux jeux préférés. J’ai choisi un serveur de jeu en Hollande. Au tout début du jeu, j’ai eu énormément de lag, mais au bout d’environ deux minutes, le jeu a commencé à tourner correctement et j’ai pu jouer sans interruptions ni ralentissements.

Contente de mes résultats, j’ai décidé de tester le serveur de Melbourne sur lequel j’avais obtenu les moins bonnes vitesses (32.52 Mbps) pour voir si les vitesses tenaient sur d’aussi longues distances. Sur ce serveur, même si j’ai pu me connecter à mon compte Steam (avec des temps de chargements très longs), je n’ai pas réussi à lancer le jeu. J’ai essayé 3 fois et j’ai reçu le même message d’erreur à chaque fois.

RuneScape received an unexpected response (26). Please try again later, or check the RuneScape website for server maintenance (RuneScape a reçu une réponse inattendue (26). Merci de réessayer ultérieurement, ou d’aller voir sur le site web de RuneScape si une maintenance des serveurs est en cours)

Cette erreur aurait pu venir du jeu ou de Steam, mais j’ai trouvé étrange que tout fonctionne bien sur les autres serveurs. J’ai contacté le service client de Surfshark et ils m’ont expliqué que ça pouvait arriver avec les nouveaux serveurs VPN pas encore configurés pour le gaming.

Ils m’ont suggéré de trouver un nouveau serveur, mais j’ai obtenu le même message sur le serveur de Sydney. J’ai fini par réussir à lancer le jeu avec le serveur de Brisbane et j’ai pu jouer, avec très peu de lags.

Même si j’ai eu quelques soucis sur les serveurs australiens, j’ai eu une expérience de jeu totalement fluide sur le reste des serveurs longue distance, à la fois aux États-Unis (New York, Los Angeles) et au Canada (Toronto).

Toronto est à 3 600 miles de là où j’étais, j’étais donc impressionnée par la performance de Surfshark sur un serveur de jeu canadien

Honnêtement, je continuerai à utiliser ExpressVPN pour le gaming parce que ses vitesses sont meilleures et que je n’ai pas souvent de problème de chargement quand je l’utilise. Dans les deux cas, il faut s’assurer d’être connecté au serveur dédié aux jeux vidéo… et de choisir le serveur de jeu le plus proche de l’emplacement du serveur de votre VPN, pour réduire le ping et améliorer les performances. Assurez-vous de vous connecter au serveur de jeu le plus proche de l’emplacement du serveur VPN pour un ping plus bas et de meilleures performances.

Réseau de serveurs : un réseau de taille décente avec des connexions fiables

Surfshark a 3 200 serveurs dans 65 emplacements, dont la France. Comparé à d’autres VPN premiums comme CyberGhost (qui a 6 900 serveurs dans 90 localisations) ou Private Internet Access (qui a 35 550 serveurs dans 77 localisations), il ne propose pas un réseau immense. Et même si ExpressVPN n’a que 3 000 serveurs, ils sont répartis dans 90 pays du monde entier. Donc, si vous voulez plus de fiabilité et une meilleure couverture mondiale, je vous recommande plutôt l’un de ces VPN. Vous pourrez donc accéder à des sites locaux et internationaux, peu importe où vous êtes. Tous les serveurs que j’ai testés m’ont donné des connexions fiables, solides et rapides.

La plupart des serveurs de Surfshark sont situés aux USA, répartis dans 24 endroits différents. Ça fait de lui une excellente option pour débloquer des contenus en streaming aux USA et contourner les restrictions géographiques lors des gros événements sportifs. Surfshark a également de nombreux serveurs en Europe (surtout au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Espagne), au Canada, en Inde et en Australie.

Contrairement à de nombreux VPN, il propose des serveurs physiques dans des pays où la censure est stricte comme la Russie, le Vietnam et la Turquie. Si vous vivez dans un de ces endroits, ou si vous y partez en voyage (comme Surfshark ne garde aucun log), vous pouvez naviguer sur le web librement et en toute sécurité, sans avoir à sacrifier votre vitesse quand vous vous connectez à un serveur international, et plus le serveur est proche de là où vous êtes, plus il a tendance à être rapide.

Localisations virtuelles

Il propose aussi des localisations virtuelles au Chili, en Argentine et au Costa Rica, où la situation est devenue difficile pour les VPN à cause de l’instabilité politique. Quand vous vous connectez à l’une de ces localisations, vous êtes en réalité connecté à un serveur physique extérieur à ce pays. Cette méthode offre plus d’options de connexion et vous aide à obtenir de meilleures vitesses si vous êtes dans l’un de ces pays.

Toutefois, ça peut faire augmenter votre ping et la connexion peut mettre plus de temps à s’établir, parce que vos données doivent aller jusqu’au serveur physique, qui est plus loin que la localisation virtuelle. Chaque localisation virtuelle est indiquée par un « v » dans l’appli.

Les localisations virtuelles vous aident à accéder à des contenus du monde entier, mais leurs connexions peuvent parfois manquer de stabilité

Pendant mes tests, la localisation virtuelle en Argentine n’a pas réussi à se connecter au premier essai, mais s’est connectée en moins de 15 secondes au deuxième essai. Il ne m’a fallu que 5 secondes pour établir une connexion au Chili et au Costa Rica.

Serveurs à IP statiques

Ces serveurs vous donnent la même adresse IP à chaque fois que vous vous y connectez, au lieu de vous assigner une IP aléatoire. C’est pratique pour échapper aux douzaines de contrôles CAPTCHA et aux vérifications d’identité poussées quand vous vous connectez à des sites sécurisés comme PayPal ou d’autres applis bancaires. J’ai testé cette fonctionnalité en me connectant à mon appli bancaire 3 fois depuis le même serveur statique, en me déconnectant et reconnectant à chaque fois, et je n’ai dû confirmer mon identité que la première fois. Je déteste devoir faire des vérifications CAPTCHA quand j’utilise un VPN, j’apprécie donc cette fonctionnalité.

Surfshark propose des serveurs statiques dans 5 endroits différents : Japon, Singapour, Allemagne, États-Unis et Royaume-Uni.

Tout le réseau autorise le P2P, vous pourrez donc télécharger facilement des torrents avec Surfshark. Vous aurez également le choix entre 14 serveurs 14 MultiHop. Ils ajoutent une mesure de sécurité en envoyant votre trafic à deux endroits au lieu d’un (je vous en parlerai un peu plus dans la section sécurité ci-dessous).

Sécurité : une sécurité de grande qualité avec des fonctionnalités avancées et personnalisables

Surfshark est aussi sûr que possible. Il offre le niveau de cryptage le plus élevé, des serveurs sur Ram uniquement, une politique zéro log stricte et des options de sécurité avancées et nombreuses.

Cryptage de qualité militaire

Il utilise un cryptage AES 256-bit, qui est la norme dans l’industrie et qui est quasiment indéchiffrable. C’est le même niveau de cryptage que les gouvernements et les armées utilisent pour protéger leurs données, et ça empêche votre FAI et les tiers de voir votre activité en ligne.

Serveurs RAM

Surfshark a un réseau 100 % sans disque dur, qui efface automatiquement toutes vos données quand vous désactivez votre VPN. Ça empêche les fuites de données. De nombreux VPN, même parmi les meilleurs, utilisent des disques durs qui sont effacés manuellement, il y a donc plus de risques de fuites de données.

C’est également positif pour la confidentialité, parce qu’il n’y a plus aucune donnée pouvant être partagée (comme en cas de demande d’un tribunal, par exemple). J’aime beaucoup le niveau de sécurité proposé par Surfshark.

Protocoles de sécurité

Vous pouvez choisir entre 4 protocoles VPN pour vous protéger et sécuriser votre activité en ligne. Si IKEv2 et OpenVPN sont assez classiques, j’étais contente de savoir que Surfshark propose WireGuard sur tous les systèmes d’exploitation compatibles et offre Shadowsocks pour ceux qui vivent (ou qui voyagent) dans des pays où la censure sur internet est lourde.

  • IKEv2 : c’est ce protocole qui s’en est le mieux sorti pendant mes tests. Il a tendance à mieux marcher avec les connexions à un serveur proche, mais il m’a offert de très bonnes vitesses même sur des serveurs très éloignés. C’est un très bon protocole si vous utilisez un appareil mobile parce qu’il a la capacité de se connecter automatiquement (pour vous protéger même quand vous passez de vos données mobiles au wifi). IKEv2 est disponible dans les applis Surfshark pour Windows, iOS, Android, macOS, et FireTV.
  • OpenVPN : OpenVPN est l’objet d’améliorations constantes par des professionnels de la sécurité du monde entier, ce qui en fait l’un des protocoles les plus sûrs disponibles. Il a deux versions : UDP est plus rapide et idéal pour les appels vidéo, le streaming et le gaming, tandis que TCP est plus lent mais propose une connexion plus stable. J’ai obtenu de bons résultats avec OpenVPN sur des serveurs locaux et longue distance, et il fonctionne avec Windows, iOS, Android, macOS, Linux, et FireTV.
  • WireGuard : ce protocole est réputé pour améliorer la sécurité sans affecter les vitesses. Si j’ai obtenu des vitesses plus basses avec Wireguard qu’avec IKEv2, il était beaucoup plus rapide qu’OpenVPN. Il fonctionne également très bien pour les activités en ligne comme le streaming, les appels vidéo, et la navigation générale (à la fois sur les serveurs proches et éloignés). Il est disponible sur Windows, Android, iOS, et macOS.
  • Shadowsocks : c’est un proxy crypté créé pour aider les gens qui vivent (ou qui voyagent) dans des pays où la censure est sévère à contourner les restrictions internet (surtout le Grand Firewall de Chine). Des pays comme la Chine, les Émirats Arabes Unis et l’Égypte bloquent les connexions VPN, surtout si vous utilisez des protocoles communs comme IKEv2. Si vous ne vivez pas dans un pays où la censure est stricte, les autres protocoles sont de meilleures options parce ce qu’ils sont plus sécurisés (Shadowsocks crypte seulement le trafic du navigateur sur Windows et Mac, par exemple.) C’est plus une garantie, au cas où OpenVPN ne fonctionne pas. Shadowsocks est disponible sur Windows et Android et peut être installé manuellement sur les appareils Mac et iOS.

J’ai comparé mes vitesses avec les différents protocoles pendant mes tests de vitesse pour voir si je remarquais une différence. J’ai obtenu des vitesses bien plus basses avec OpenVPN (UDP) et Wireguard qu’avec IKEv2.

J’ai fait une moyenne des vitesses de 10 serveurs avec ces 3 options de sécurité pour avoir une idée des performances de chaque protocole

Mes vitesses étaient en moyenne 34 % plus basse avec OpenVPN qu’avec IKEv2, mieux vaut donc choisir le bon protocole pour votre activité sur internet. J’apprécie beaucoup la capacité de Surfshark à détecter automatiquement quel protocole sera le plus rapide pour vous quand vous ouvrez l’appli. Mais si vous voulez changer de protocole en pleine session, la sélection automatique sera désactivée jusqu’à ce que vous la réactiviez manuellement.

Résultats des tests de fuites

J’ai testé 10 serveurs dont certains au Royaume-Uni, aux USA et en Belgique et je n’ai détecté aucune fuite d’IP, de WebRTC, ni de DNS.

Les fuites représentent une véritable menace pour votre sécurité et votre confidentialité quand vous utilisez un VPN. Une fuite DNS permet à votre FAI de voir votre activité internet. Les fuites d’IP et les fuites WebRTC divulguent votre véritable adresse IP (et votre localisation) à des tiers, comme par exemple des hackers ou simplement des fouineurs.

Surfshark offre un DNS privé sur chaque serveur et une protection contre les fuites d’IP quand vous utilisez une IPv4. Les IPv4 sont le type d’IP le plus commun, tandis que les IPv6 utilisent un nouveau format. L’IP de votre appareil dépend de ce que votre réseau propose. Si votre réseau est compatible avec les IPv6, vous pourriez subir des fuites en utilisant Surfshark. Puisque les IPv6 sont récentes, elles ne sont pas encore très utilisées, ça ne devrait donc pas poser problème à la plupart des gens. Quand j’ai contacté l’assistance pour leur en parler, ils m’ont expliqué qu’ils travaillaient dessus, et m’ont proposé des solutions pour empêcher les expositions d’adresse IP.

L’assistance m’a recommandé d’utiliser OpenVPN pour éviter les fuites d’IPv6

Vous pouvez facilement désactiver IPv6 dans les paramètres réseau de votre appareil afin d’éviter ces fuites, mais certaines applis pourraient ne plus fonctionner correctement. L’assistance m’a aussi expliqué que c’est OpenVPN le meilleur protocole quand vous vous connectez avec une IPv6 (mais il n’offre pas de garantie). Ajouter la prise en charge d’IPv6 est crucial pour un VPN de qualité comme Surfshark, surtout quand on sait que d’autres VPN comme ExpressVPN et PrivateVPN proposent la prise en charge des adresses IPv4 et IPv6.

J’ai effectué des tests pour vérifier la présence de fuites avec IPv6 (mais aussi sans) et je n’ai vu aucune fuite IPv4, IPv6, WebRTC, ou DNS sur les 10 serveurs essayés. Je vous conseille de vérifier votre connexion pour vous assurer qu’elle est bien sécurisée.

Avec IPleak.net, j’ai pu voir que ma véritable localisation, en Belgique, était vraiment masquée, sans fuite d’IP ou de DNS

Kill Switch Automatique

La fonctionnalité kill switch est facile d’accès et vous protège même si Surfshark déconnecte soudainement (ce qui n’est pas arrivé une seule fois lors de mes tests). Le kill switch désactive temporairement votre connexion à internet puis la réactive quand vous vous reconnectez, pour éviter toute fuite de trafic pendant l’arrêt du VPN. C’est une fonctionnalité importante, qui est proposée par quasiment tous les VPN, je m’attendais donc à la trouver chez un VPN comme Surfshark.

J’apprécie aussi le fait que Surfshark rende cette fonctionnalité facilement accessible depuis l’écran de connexion, contrairement à des tas d’autres VPN. Il suffit de cliquer sur la petite flèche montrée dans l’image ci-dessous pour activer le kill switch sans devoir aller fouiller dans les paramètres. Il n’est pas activé par défaut, vous devrez donc l’activer manuellement la première fois que vous vous connectez à Surfshark.

Avec d’autres VPN, il faut généralement parcourir le menu des paramètres pour trouver la fonctionnalité kill switch

Le kill switch automatique est proposé dans toutes les applis de Surfshark, même celle pour FireTV.

Serveurs MultiHop

Surfshark vous offre l’option de doubler votre connexion VPN en envoyant votre trafic sur deux serveurs au lieu d’un (on appelle aussi cette fonctionnalité Double VPN). Cette fonctionnalité ne servira pas à tous les utilisateurs. Vous pouvez éventuellement avoir besoin de l’utiliser si vous être extrêmement vigilant avec votre confidentialité ou si vous devez envoyer des informations sensibles dans un pays lourdement surveillé, mais c’est tout.

De plus, ces serveurs ont fait baisser mes vitesses de façon significative. C’est totalement normal que les vitesses soient affectées, parce que votre trafic doit atteindre deux serveurs dans deux endroits différents.

J’ai obtenu une vitesse moyenne de 44 Mbps sur le serveur de Londres, ce qui représente une grosse baisse

Une seule connexion VPN suffit à protéger vos données de navigation personnelles des regards inquisiteurs, ça ne vaut donc pas vraiment la peine d’avoir une baisse de vitesse aussi importante. MultiHop n’est pas une fonctionnalité dont je me servirai.

Mode Camouflage

Cette fonctionnalité cache que vous utilisez un VPN pour crypter votre trafic (on appelle aussi ça l’obfuscation). Elle utilise une technologie qui rend votre connexion semblable à du trafic classique. C’est une fonctionnalité très utile dans des pays où la censure est stricte et les VPN interdits. Une fois le Mode Camouflage activé, votre FAI et votre gouvernement ne pourront pas voir ce que vous faites en ligne, ni que vous utilisez un VPN pour protéger votre confidentialité.

Vous pouvez aussi utiliser le Mode Camouflage pour vous aider à contourner les pares-feux sur les réseaux wifi publics. Je l’ai testé en allant à la médiathèque, qui bloque Netflix sur son réseau wifi. Quand j’ai activé le Mode Camouflage, j’ai pu y accéder sans problème.

Le Mode Camouflage est automatiquement activé quand vous vous connectez avec le protocole OpenVPN disponible sur Windows, macOS, Android, iOS, et Linux.

Mode NoBorders (Sans frontières)

Le mode NoBorders a été conçu pour contourner les restrictions sur internet dans des régions lourdement censurées (comme la Chine, le Vietnam, ou les EAU). Cette fonctionnalité peut détecter les technologies de blocage de VPN utilisées par votre réseau. En se basant sur ces infos, NoBorders vous donne automatiquement la liste des meilleurs serveurs selon votre localisation actuelle.

Vous pouvez activer le mode NoBorders sur Windows, Mac, iOS, et Android en allant dans les paramètres avancés de l’appli Surfshark. J’ai eu du mal à le trouver sur Android, et j’ai contacté le service client pour obtenir de l’aide. La fonctionnalité est bien cachée, j’ai dû garder le doigt appuyé sur « protocole » dans le menu des paramètres avancés pour accéder au mode NoBorders.

2FA

Cette fonctionnalité (appelée aussi l’authentification à deux facteurs) ajoute une mesure de sécurité à votre compte Surfshark. Plutôt que d’utiliser un simple mot de passe lors de la connexion, 2FA vous fournit un code temporaire, par mail ou dans l’appli, quand vous tentez de vous connecter. Ça permet de vous assurer que vous serez la seule personne qui peut accéder à votre compte, dans toutes situations.

Mettre en place la 2FA avec Surfshark est un processus. Pour l’activer, vous devez vous connecter à Surfshark dans votre navigateur web, et vous trouverez le bouton d’activation de la fonctionnalité 2FA dans les paramètres de votre compte. Ensuite, vous pouvez l’installer avec une application d’authentification (comme Google Authenticator) ou par email.

J’ai choisi la méthode avec Authenticator parce que c’est celle que recommande le site web de Surfshark, et c’est censé être la plus simple. J’ai utilisé le guide en ligne de Surfshark pour m’aider, j’ai dû télécharger une appli de Google Play Store sur mon Android pour scanner un QR code pour activer 2FA. Je ne suis pas très inquiète à l’idée qu’on pirate mon compte Surfshark, j’ai donc désactivé cette fonction peu de temps après l’avoir activée. Devoir passer autant d’étapes pour se connecter est très pénible.

CleanWeb

C’est le bloqueur de pubs et de malware intégré de Surfshark. J’ai testé CleanWeb sur Forbes.com et YouTube et toutes les pubs que je vois habituellement ont disparu. J’étais impressionnée de constater qu’il bloquait même les pubs de mon compte Hulu, qui fonctionne grâce à la pub.

CleanWeb bloque non seulement les pubs sur les pages, il bloque aussi les pubs vidéo sur YouTube

Il détecte également les sites web malveillants et les bloque automatiquement, pour aider à protéger votre appareil du malware ou des arnaques de type phishing. Vous pouvez désactiver et activer facilement CleanWeb dans les Fonctionnalités de l’appli Surfshark sur n’importe lequel de vos appareils.

Le Spoofing GPS sur Android

Parfois, un VPN ne suffit pas à protéger vos informations personnelles sur votre appareil mobile. Certains sites et applis utilisent votre GPS pour vous localiser plutôt que votre adresse IP. Surfshark a résolu le problème avec sa fonctionnalité de spoofing de GPS unique : elle vous fait apparaître au même endroit que le serveur VPN auquel vous vous connectez. Votre IP et vos coordonnées GPS sont masquées, aucune appli ne peut donc vous localiser à des fins marketing, ou pour toute autre raison.

Surfshark est le premier VPN à avoir proposé cette fonctionnalité, et son fonctionnement parfait m’a vraiment impressionnée. Je l’ai testée en me connectant à un serveur de New York et en activant “Override GPS location” dans les paramètres avancés de l’appli Android. J’ai ensuite lancé Google Maps et le point bleu indiquant ma localisation se trouvait directement sous la mairie de New York (alors que j’étais ans mon salon en Belgique, en train de rédiger cet article).

Malheureusement, cette fonctionnalité ne marche pas avec Pokémon Go. Aucun PokéStop ou arène n’a pu charger, et si New York était affiché sur la carte du jeu, un message précisait que ma localisation était introuvable. Dommage.

Autres fonctionnalités

Whitelister (mise sur liste blanche)

Cette fonctionnalité vous permet de sélectionner les sites web et les applis qui peuvent contourner la connexion VPN (on l’appelle aussi le split tunneling). Elle vous permet de naviguer sur des sites web sûrs qui ne fonctionnent pas avec un VPN comme les sites bancaires. Elle peut aussi servir si vous voulez vous connecter aux appareils d’un réseau sans que le VPN ne pose problème. Elle est uniquement disponible avec Windows et Android.

Quand j’ai testé Whitelister, elle a parfaitement bien marché quand je choisissais des applis pouvant contourner la connexion VPN, sur mon ordinateur portable Windows et sur mon téléphone Android. Mais j’ai eu des difficultés à contourner Surfshark avec les sites web. Même après avoir demandé conseil au service client, je n’arrivais pas à accéder à Netflix depuis mon navigateur, malgré l’avoir ajouté à la liste blanche.

Invisibilité des appareils

Vous pouvez faire en sorte que l’appareil sur lequel le VPN est activé soit invisible pour les autres appareils de votre réseau local, pour plus de confidentialité. C’est particulièrement utile si vous utilisez un réseau wifi public et que vous ne voulez pas que les autres utilisateurs du réseau vous voient. Si la plupart des systèmes d’exploitation sont compatibles avec cette fonctionnalité, Surfshark permet de l’activer facilement, en quelques clics. Il suffit d’aller dans les paramètres avancés et de l’activer. Cette fonctionnalité n’est disponible que sur Windows et Android.

Privacy Beyond VPN

C’est un module payant composé de deux fonctionnalités. Il coûte 0,99/$mois en plus du prix de votre abonnement actuel.

  1. Surfshark Alert vous notifie immédiatement si vos informations personnelles apparaissent dans des bases de données divulguées (comme votre email ou vos mots de passe). Vous pouvez trouver des applis gratuites ayant la même fonction. Mais j’apprécie les notifications immédiates en cas de fuite (ce que les applis gratuites ne proposent pas).
  2. Surfshark Search est un moteur de recherche privé qui n’a ni pubs ni trackers, vous permettant de faire vos recherches sur le web sans que Google n’enregistre vos moindres clics. J’apprécie sa simplicité et sa modernité, il est assez similaire à DuckDuckGo et StartPage. Si des sites comme DuckDuckGo sont gratuits, ils affichent quand même des pubs. Mais puisqu’il suffit d’un bloqueur de pub gratuit (et fiable) pour les éviter, je ne pense pas que payer pour Surfshark Search vaille le coup.

Trust DNS

TrustDNS est une appli gratuite qui vous permet de changer votre adresse DNS en un clic. Vous pouvez choisir parmi plus de 100 serveurs DNS publics. C’est pratique si vous souhaitez accéder à des sites web bloqués au niveau du DNS (ce qui peut arriver dans des pays très censurés comme la Chine) ou masquer votre activité à votre FAI. Toutefois, elle n’offre pas le même niveau de protection qu’un VPN : votre trafic n’est pas crypté, et votre adresse IP reste visible pour tout le monde. Elle ne permet pas non plus de débloquer des sites de streaming.

Si vous voulez vous connecter aux serveurs DNS publics, cette appli facilite le processus (mais ce n’est pas non plus difficile de le faire manuellement dans vos paramètres réseau). Toutefois, les domaines publics enregistrent parfois vos données ou vous exposent au malware. Je préfère donc largement utiliser un des serveurs VPN de Surfshark parce que c’est plus sécurisé, et ils vous connectent automatiquement à l’un de ses serveurs DNS privés.

Trust DNS n’est disponible que sur les appareils iOS et Android, et vous devrez la télécharger séparément.

Confidentialité : un fournisseur sûr, digne de confiance et transparent

Politique zéro log stricte

Surfshark ne collecte pas votre adresse IP, votre historique de navigation, vos informations de sessions ni aucune donnée identifiable. J’ai trouvé sa politique de confidentialité très accessible. Pour chaque article, un résumé des informations importantes est fourni (dans des termes simples). J’apprécie cet engagement envers la transparence et l’envie que les lecteurs comprennent ce qu’ils lisent.

J’ai même trouvé le texte principal de la politique de confidentialité de Surfhsark facile à suivre, sans formules compliquées

Surfshark collecte et stocke votre adresse mail et votre mot de passe (crypté) ainsi que des informations de facturation, pour créer votre compte. Si vous ne voulez pas fournir ces informations, vous pouvez créer une nouvelle adresse email juste pour Surfshark et utiliser une méthode de paiement anonyme comme une crypto monnaie pour vous inscrire sans vous identifier.

Surfshark collecte également des rapports de diagnostics et des informations analytiques anonymes dans l’appli, mais vous pouvez facilement désactiver cette fonction dans le menu des paramètres. Vos données de localisation sont collectées quand vous utilisez la fonctionnalité « Auto-Connect » mais ces données ne sont jamais partagées avec des tiers.

D’autres données sont collectées quand on utilise le site web de SurfShark, dont des « données de trafic » (ou analytiques anonymes), des cookies, et des balises web. Mais la politique explique comment désactiver ces fonctions si vous ne voulez pas que ces informations soient stockées.

Localisation : hors de l’alliance des 5/9/14 yeux

Surfshark appartient à Surfshark Ltd, qui est basé dans les Îles Vierges britanniques depuis sa création en 2018. C’est un endroit idéal pour un VPN, parce qu’il n’y a pas de lois sur la rétention de données.

Les Îles Vierges britanniques ne font pas partie de l’alliance des 5/9/14 yeux, un groupe de pays (dont le Canada, les USA, la France et l’Australie) qui partagent des informations entre eux. Sa position externe à cette alliance signifie qu’aucun gouvernement ne peut forcer Surfshark à collecter ou partager les données des utilisateurs.

Warrant Canary

Il s’agit d’une page web que vous pouvez consulter pour savoir si Surfshark a été sommé par un tribunal de partager les données utilisateurs. Plus une entreprise fait preuve de transparence, plus j’ai confiance, j’apprécie donc beaucoup l’accessibilité de cette information. Surfshark met à jour cette page quotidiennement, ce qui vous permet de savoir en temps réel si l’entreprise a reçu l’ordre de partager vos données. Mais vu qu’il applique une politique zéro log stricte, il n’a pas de données à partager même si on lui demande.

Même si l’on exigeait de Surfshark qu’il transfère vos données ; il n’aurait rien à partager grâce à sa politique zéro log stricte

Tests indépendants

Les tests de sécurité des extensions Chrome et Firefox de Surfshark ont obtenus d’excellents résultats. J’ai lu le rapport de tests 2018 complet de l’entreprise de cybersécurité Cure53, et aucune faille majeure n’a été trouvée dans les extensions, ni dans le domaine de la confidentialité, ni celui de la sécurité.

Aucun test n’a été mené sur les politiques de conservation des logs ni sur l’application en elle-même. C’est un peu décevant, parce Surfshark montre son engagement envers la transparence de plein de manières différentes. Effectuer des tests indépendants sur les politiques de conservation des logs (au minimum) est courant chez les meilleurs VPN, et personnellement, ça me rassure de savoir que mes données sont vraiment en sécurité. Si je n’ai aucune raison de soupçonner Surfshark de jouer avec les données de ses utilisateurs, j’encourage fortement le fournisseur à faire faire des tests indépendants de ses applications et ses politiques, pour renforcer son engagement envers la transparence, déjà solide. Si vous préférez utiliser un VPN ayant une politique zéro logs vérifiée par un audit, il existe de meilleures options sur le marché. 

Téléchargement de Torrents : facile, rapide et sécurisé

Surfshark s’en est très bien sorti lors de mes tests de ses capacités de partage P2P, même s’il est difficile de savoir quels serveurs sont optimisés. Tous les serveurs autorisent les torrents. Mais même si vous n’êtes pas connecté à un serveur optimisé pour le P2P, Surfshark vous connecte automatiquement au serveur P2P le plus proche dès que vous ouvrez un client torrent comme uTorrent, BitTorrent, ou Transmission (ou même une plateforme de streaming basée sur P2P comme VLC, Popcorn Time, ou Kodi). La plupart des VPN que j’ai utilisés exigent que vous choisissiez un serveur autorisant les torrents manuellement avant de commencer le partage de fichiers, j’apprécie donc beaucoup la simplicité du téléchargement de torrents chez Surfshark.

J’ai testé le changement automatique pour voir si ça fonctionnait. Une fois que j’ai compris qu’on pouvait chercher « P2P » dans les localisations pour voir tous les serveurs optimisés, j’ai pu facilement en trouver un pour faire le test.

J’ai choisi un serveur en République Tchèque (non optimisé pour le P2P) et je me suis connectée. Avec IPleak.net, j’ai pu voir que mon IP et mon DNS indiquaient Prague. Après avoir ouvert qBittorrent, je suis retournée sur IPleak et j’ai vu que mon IP était encore à Prague, mais que mon DNS indiquait désormais la Hollande, qui est l’un des emplacements de serveurs optimisés pour le P2P.

Je n’ai rien eu à faire pour me connecter à un serveur optimisé pour le P2P, il m’a suffi de me connecter à Surfshark et d’ouvrir qBittorrent

Si je n’ai pas eu de problème avec les torrents sur cette connexion, j’étais un peu perplexe de voir que j’avais deux localisations différentes pour mon IP et mon NS, j’ai donc contacté le service client. L’agent du service client m’a expliqué que j’étais tombée dans un serveur « trou noir », ce qui ne m’a pas paru très rassurant. Il m’a expliqué que c’était tout à fait sécurisé, mais qu’il valait mieux choisir manuellement un serveur optimisé pour le P2P.

L’assistance a appelé la connexion P2P automatique un « trou noir » et m’a dit de plutôt choisir un serveur optimisé pour le P2P

Même si se connecter automatiquement à un serveur compatible avec le P2P est pratique, le service client avait raison, j’ai obtenu des vitesses de téléchargement plus basses avec la connexion automatique. Quand j’ai sélectionné manuellement le serveur belge optimisé pour le P2P (plus proche de moi), mes vitesses étaient meilleures. J’ai téléchargé le même fichier de 3 Go avec les deux serveurs, ma vitesse moyenne sur le serveur tchèque était à 2,5 Mbps et il a fallu 19 minutes en tout. Sur le serveur belge, ma vitesse moyenne était à 3,1 Mbps et le fichier a mis 11 minutes.

Si ces vitesses sont assez élevées, j’ai obtenu de meilleures vitesses pour le téléchargement de torrents avec d’autres VPN. J’utilise en général IPVanish pour les torrents parce qu’il offre un proxy SOCKS5 qui booste significativement mes vitesses de téléchargement et parce que tous ses servers sont assez rapides pour le partage P2P. Pour maximiser vos vitesses en P2P avec Surfshark, je vous recommande de choisir manuellement un serveur optimisé.

Une fois que vous êtes connecté au serveur, vous pouvez télécharger des torrents de façon sûre et anonyme. La politique zéro log stricte de Surfshark et son cryptage de qualité militaire, en plus de son kill switch automatique, vous garantissent que votre activité n’est pas divulguée à votre FAI.

Est-ce que Surfshark fonctionne en Chine ? Oui.

Oui, Surfshark marche en Chine parce qu’il propose des fonctionnalités de sécurité spécialement conçues pour contourner les restrictions internet de ce pays. Que vous viviez en Chine ou que vous la visitiez, Surfshark peut facilement contourner ses restrictions internet. Tester les VPN en Chine peut s’avérer complexe, parce que le pays travaille en permanence sur la mise en place de nouvelles technologies anti VPN.

Si certains utilisateurs ont eu du mal à faire tourner SurfShark en Chine, le service client m’a expliqué qu’on peut utiliser une méthode de connexion manuelle qui marche à tous les coups en cas de problème. L’assistance est disponible 24/24 et 7/7 par chat pour vous aider à faire fonctionner Surfshark dans les pays soumis à la censure. Vous pourrez communiquer avec le service client en français grâce à un service de traduction automatique intégré au chat.

Le service client m’a également confirmé que Surfshark fonctionne dans d’autres pays où la censure est stricte comme en Russie, en Turquie, en Arabie Saoudite, en Égypte, et aux Émirats Arabes Unis.

Si vous avez des difficultés à le faire fonctionner, l’assistance vous aidera à le faire manuellement

Une fois connecté à Surfshark, utilisez les modes NoBorders et Camouflage Mode, qui ont été conçus pour contourner le Grand Firewall de Chine. Le mode NoBorders détecte les technologies de blocage de VPN utilisées en Chine et dans d’autres pays où la censure est sévère. Le fournisseur vous donne une liste des serveurs qui fonctionnent le mieux avec ces restrictions. Avec le Mode Camouflage, votre activité ressemble à du trafic normal, et le gouvernement ne peut pas vous empêcher d’utiliser un VPN pour contourner les restrictions.

En plus de ça, les utilisateurs Windows et Android peuvent utiliser le proxy crypté Shadowsocks, qui a lui aussi été conçu pour contourner ces restrictions.

Facilité d'utilisation

10.0

Surfshark est vraiment facile à utiliser. Son appli est bien pensée et simple, et convient même aux débutants. Elle fonctionne quasiment de la même façon sur Windows, Mac, iOS, et Android, ce qui la rend plus simple à utiliser sur plusieurs plateformes.

Ça vous permet de ne pas perdre de temps à apprendre à utiliser 4 applis complètement différentes si vous avez plusieurs appareils. L’appli est disponible en de nombreuses langues, dont le français.

J’apprécie aussi le fait que les menus des paramètres avancés et des fonctionnalités contiennent une petite description sous chaque option, qui explique à quoi sert chaque paramètre et fonctionnalité. Vous pouvez aussi enregistrer vos serveurs préférés pour y accéder facilement plus tard.

Il y a quelques détails mineurs que j’aimerais que Surfshark améliore. La fonctionnalité de connexion automatique pourrait mieux faire, j’ai généralement eu de meilleures vitesses en sélectionnant un serveur manuellement. Une liste des serveurs P2P serait également utile, comme pour les serveurs MultiHop et Statiques, pour choisir plus facilement un serveur optimisé pour les torrents.

J’ai également eu du mal à trouver des informations individuelles sur les serveurs (comme la charge du serveur et son ping) sur Windows et Android. C’est des informations que j’aime voir, parce qu’elles m’aident à choisir le serveur le plus rapide possible. Après avoir contacté le service client pour leur parler de ce problème, ils m’ont expliqué qu’il fallait être déconnecté du VPN pour voir ces informations.

Ces informations restent visibles une fois que vous vous reconnectez au VPN, mais il faut les activer dès que vous rouvrez l’appli

Connexions d’appareils simultanées : illimitées

Vous pouvez connecter autant d’appareils que vous le souhaitez avec un seul abonnement à Surfshark. C’est l’un des plus gros avantages de Surfshark, parce que ça rend son abonnement extrêmement rentable. La plupart des VPN limitent vos connexions simultanées, et autorisent entre 5 et 10 appareils, ce qui peut être pénible pour les grandes familles.

J’ai voulu voir si connecter un grand nombre d’appareil à la fois aller faire baisser les performances d’une manière ou d’une autre. Avec mon ordinateur portable, mon iPad, mon téléphone Android et mon ordinateur de bureau tous connectés en même temps, je n’ai pas remarqué de baisse de performance, j’ai pu regarder Netflix en HD sans lag. C’est vraiment un excellent argument de vente.

Compatibilité des appareils : tous les systèmes d’exploitation majeurs (et plus)

Des applis natives pour Windows, Mac, Android, iOS, Linux, et Fire

J’ai trouvé l’appli similaire sur les 4 systèmes d’exploitation majeurs. Il y a des différences mineures mais l’appli reste la même peu importe le système utilisé. Il est également important de mentionner qu’il y a un peu plus de fonctionnalités sur Windows et Android que sur Mac et iOS, comme Whitelister and l’invisibilité de l’appareil.

La différence la plus flagrante, c’est qu’on voit le ping et la charge du serveur sur les appareils Apple alors qu’on doit aller chercher l’info sur Windows et Android. L’appli Windows vous permet également de redimensionner la fenêtre et d’utiliser le mode mini ; ce qu’on ne peut pas faire sur Mac.

J’ai trouvé Surfshark facile à utiliser sur toutes les plateformes, avec une disposition et un design similaires et simples

Windows et Android proposent Shadowsocks pour vous aider à contourner les restrictions internet dans des pays où la censure est sévère.

Android a aussi quelques fonctionnalités exclusives comme le spoofing GPS, qui fait correspondre votre localisation GPS à la localisation de l’IP du serveur VPN. Il a aussi un Kill Switch « natif », qui, comme me l’a expliqué le service client, est implanté plus profondément dans le logiciel d’Android pour plus de fiabilité.

Les applis de Surfshark sont compatibles avec Windows 7 ou plus récent, mac OS 10.12 ou plus récent, iOS 10.3.3 ou plus récent, et Android 5.0 ou plus récent.

Une appli Surfshark simple est également disponible pour les systèmes Ubuntu et Devian de Linux. Elle fonctionne avec OpenVPN (vous aurez le choix entre UDP et TCP), donc ses serveurs sont déjà automatiquement obfusqués. L’appli pour Linux est simplifiée, c’est-à-dire qu’elle n’offre pas de fonctionnalités, ni de paramètres avancés, ni de serveurs spécialisés. Mais vous pouvez installer manuellement certaines fonctionnalités (comme un kill switch automatique).

L’appli pour FireTV et FireStick ressemble beaucoup à la version Android, avec quasiment les mêmes fonctionnalités avancées que sur les systèmes d’exploitation majeurs. Elle est disponible pour les appareils Fire dès la 2ème génération.

Compatible avec les routeurs, mais pas d’appli native

Vous pouvez installer Surfshark sur votre routeur, mais pour de meilleures performances, mieux vaut utiliser ses applis. Surfshark doit être installé manuellement sur un routeur avec un firmware et OpenVPN ou L2TP préinstallés. Vous pouvez installer un nouveau firmware (et il y a des guides sur son site qui vous expliquent comment faire), mais ce processus peut être complexe et endommager votre routeur, alors soyez prudent !

Vous ne pourrez pas non plus utiliser la plupart des fonctionnalités avancées proposées dans les applis. Certains routeurs permettent le split tunneling, et d’autres proposent le choix entre plusieurs protocoles de sécurité, mais ce n’est pas le cas pour tous. Aucune des autres fonctionnalités n’est disponible sur routeurs. Vous devrez également configurer tous les serveurs VPN auxquels vous voulez accéder sur votre routeur, et le changement de serveur n’est donc pas aussi simple qu’avec l’appli. Mieux vaut opter pour ExpressVPN si vous voulez un VPN sur votre routeur, il offre des routeurs préconfigurés et a une appli native pour contrôler facilement le VPN.

Pour vous aider, il y a de nombreux guides spécifiques aux routeurs sur le site de Surfshark ainsi qu’une liste des routeurs compatibles. J’ai parcouru rapidement les guides et je les ai trouvés détaillés mais simples. Et vous avez accès à l’assistance par chat 24/24 et 7/7 en cas de problème.

Extensions de navigateur pour Chrome et Firefox

Les extensions de navigateur de Surfshark sont une version simplifiée de l’appli. Elles n’offrent pas de fonctionnalités avancées (sauf CleanWeb, le bloqueur de pubs et de malware) et ne cryptent que le trafic qui passe par le navigateur. Ça veut dire que toutes les applis que vous utilisez en plus de votre navigateur ne sont pas protégées par le VPN. Il est toujours préférable d’utiliser l’appli Surfshark pour protéger l’intégralité de votre appareil. Les extensions sont disponibles en 10 langues dont l’anglais, le chinois, le russe, le français, l’allemand, le japonais, le turc, l’arabe, l’espagnol et l’ukrainien.

J’ai trouvé qu’elles étaient fluides, avec un design bien pensé, un peu comme l’appli. Mais elles ne sont vraiment utiles que pour changer rapidement d’IP et de localisation dans le navigateur, pour débloquer les sites de streaming.

Fonctionne aussi sur PlayStation, Xbox, Apple TV, et Smart TV

Vous pouvez utiliser le Smart DNS de Surfshark pour débloquer des contenus soumis à des restrictions géographiques de n’importe où avec des appareils habituellement pas compatibles avec les VPN, comme les consoles de jeu et les smart TV. Le processus est super simple et vous permet de débloquer des services et des catalogues disponibles uniquement aux USA. J’ai testé Smart DNS sur ma PS4 et j’ai pu regarder Disney+, Amazon Prime Video et Hulu !

Astuce de pro : la plupart des VPN (Surfshark y compris) n’offrent que des codes SmartDNS pour le streaming de contenu aux USA. CyberGhost est l’un des seuls VPN que j’ai testés qui offre des codes DNS optimisés pour le streaming pour 5 pays différents (dont les USA, le Royaume-Uni et l’Allemagne). Ça veut dire que vous pouvez débloquer plus de contenus en streaming, sur des appareils habituellement non compatibles avec les VPN.

Il faut garder en tête que Smart DNS ne fonctionne pas comme un VPN ; il ne crypte pas votre trafic en ligne, il ne modifie pas votre adresse IP, et n’offre pas les fonctionnalités de sécurité d’un VPN.

Vous pouvez aussi connecter ces appareils à Surfshark en l’installant sur votre routeur ou en partageant votre connexion internet avec VPN de votre PC à votre appareil. C’est un peu plus compliqué que d’utiliser SmartDNS, mais votre appareil sera totalement protégé. Surfshark propose des guides étape par étape sur son site pour vous expliquer comment paramétrer chacune de ces méthodes.

Paramétrage & Installation : simple, même sur les appareils non compatibles

Lancer Surfshark est très simple. J’ai installé Surfshark sur mes ordinateurs Windows et Mac, mon smartphone Android et mon iPad, et il m’a suffi de télécharger et installer le logiciel (comme pour n’importe quelle appli) depuis le site de Surfshark et de m’inscrire.

J’ai créé mon compte avec mon ordinateur Windows. Il n’y a que 3 étapes : choisir un abonnement, entrer son adresse mail, et choisir une méthode de paiement. Une fois que j’avais mes identifiants de connexion, je suis allée sur le site de Surfshark et j’ai téléchargé l’appli sur chacun de mes appareils.

Il ne m’a fallu que 20 secondes pour l’installation

Une fois sur la page de téléchargement des applis, il en m’a fallu que deux clics pour lancer Surfshark sur mon ordinateur Windows 10. J’ai simplement cliqué sur le bouton téléchargement, j’ai ouvert le fichier d’installation .exe une fois le téléchargement terminé, et l’installation s’est faite automatiquement.

Pendant le processus, je voyais la progression de l’installation de Surfshark, mais je n’ai rien eu à faire à part attendre

Ça a été tout aussi simple sur mon téléphone Android. J’ai dû appuyer sur plus de boutons qu’avec Windows, mais le processus d’installation est automatique et ne prend qu’environ 15 secondes.

Il ne m’a fallu que 2 minutes pour télécharger, installer, et me connecter sur Surfshark avec mon Android

Avant que le fichier.APK ne commence à télécharger, j’ai dû confirmer que je voulais bien télécharger le fichier. J’ai confirmé, puis j’ai ouvert le fichier .apk une fois le téléchargement terminé. Il suffit ensuite de cliquer sur le bouton d’installation, d’ouvrir le fichier, et l’appli s’ouvrira et vous demandera vos identifiants de connexion. C’était à peu près le même processus sur mon Mac et mon iPad, simple et rapide.

J’ai également installé les deux extensions de navigateur, et c’est encore une fois très simple : il suffit de taper « Surfshark » dans le Chrome Web Store ou le Firefox Add-On Store et l’ajouter, un en clic.

Installer la fonctionnalité Smart DNS sur ma PS4 ne m’a pris que 2 minutes. Je me suis connectée à Surfshark dans mon navigateur et j’ai sélectionné « Smart DNS » dans la colonne de gauche. Mon adresse IP a été automatiquement enregistrée, et j’ai reçu des codes DNS à copier dans les paramètres réseau de ma PS4. Vous pouvez aussi installer Smart DNS sur Xbox, Apple TV, LG TV, Samsung TV, et d’autres smart TV.

Après avoir entré les infos du DNS, j’ai redémarré ma console et j’ai pu accéder instantanément aux catalogues américains des services de streaming

Si vous voulez utiliser Surfshark avec des appareils comme Roku ou Chromecast, vous avez deux options (pas simples). Vous pouvez l’installer sur votre routeur, ou créer un hotspot VPN en partageant la connexion internet avec VPN de votre ordinateur avec l’appareil. Heureusement, Surfshark propose des guides étape par étape pour vous expliquer comment faire.

Comparer Surfshark avec les meilleurs VPN alternatifs

Prix

9.4
Abonnement de 24 mois
$2.49 /mois
Abonnement de 6 mois
$6.49 /mois
Abonnement d'un mois
$12.95 /mois

Vous obtiendrez une plus grosse réduction si vous choisissez un abonnement plus long. Je trouve les prix de Surfshark très corrects quand on tient compte de toutes les fonctionnalités avancées qu’il propose. En plus de ça, vous pouvez l’utiliser sur autant d’appareils que vous le souhaitez, ce qui le rend encore plus rentable.

Tous les abonnements offrent les mêmes fonctionnalités et sont assortis d’une garantie de remboursement de 30 jours. C’est chouette d’avoir 30 jours pour tester un VPN, mais CyberGhost offre une garantie de remboursement de 45 jours, vous pourrez donc tester son service encore plus longtemps. J’ai testé cette garantie et j’ai pu facilement récupérer mon argent. J’ai demandé mon remboursement en passant par le chat disponible 24/24 et 7/7 (en leur expliquant que Surfshark n’était pas le bon VPN pour moi). Mon remboursement a été immédiatement validé et j’ai reçu l’argent 4 jours plus tard.

I tested Surfshark’s guarantee and it was easy to get my money back. Using the live 24/7 chat, I requested a refund (giving a reason why Surfshark wasn’t the right VPN for me). My refund was approved right away and I had my money back 4 days later.

Surfshark accepte les méthodes de paiement suivantes :

  • Cartes bancaires principales (Visa, Mastercard, Amex, Discover)
  • PayPal
  • Carte de débit (Europe uniquement)
  • Google Pay
  • Amazon Pay
  • Crypto monnaies
  • Autres méthodes de paiement locales populaires comme AliPay et Sofort.

Si vous voulez souscrire à Surfshark de façon anonyme, la meilleure option est de créer une nouvelle adresse mail et de payer en crypto monnaie.

Fiabilité & support

9.8

Le centre d’aide en ligne de Surfshark est bourré d’informations utiles, comme des explications sur les différentes fonctionnalités, des tutos, de guides de paramétrage et d’installation et une section FAQ correcte. J’ai été impressionnée par le nombre de guides disponibles et je me suis servi de plusieurs tutos avec succès pendant la rédaction de cet article. Ils étaient assez détaillés sans être trop complexes.

Si vous ne trouvez pas les réponses que vous cherchez sur le site (en ce qui me concerne, j’y ai quasiment tout trouvé), Surfshark offre l’assistance par chat 24/24 et 7/7 ainsi qu’un système de ticket et une assistance par mail. J’ai testé le système de ticket et le chat et j’ai reçu à chaque fois des réponses rapides, amicales et utiles. Sur le chat, il ne faut que quelques secondes pour avoir une réponse, et entre 3 et 5 heures par ticket.

Je vous recommande le chat. C’est ultra pratique, et il ne faut que quelques secondes avant d’avoir une réponse

Quand j’ai eu du mal à faire fonctionner Whitelister sur mon ordinateur Windows, le représentant du service client que j’ai contacté par chat m’a indiqué les étapes à suivre et m’a donné plusieurs solutions. Il est resté disponible sur le chat jusqu’à ce qu’on trouve une solution au problème.

En résumé

Verdict final : un VPN simple à utiliser, sécurisé et fiable pour débloquer des contenus géo-bloqués de n’importe où

Je recommande Surfshark à 100 %. De tous ses concurrents, il offre le meilleur rapport qualité prix et a tout ce qu’un VPN devrait proposer : de nombreuses fonctionnalités de sécurité, un réseau et des vitesses fiables, des capacités de déblocage stables et un gros engagement envers la confidentialité et la sécurité des utilisateurs.

J’ai été vraiment impressionnée par le service client de Surfshark ainsi que sa transparence en lisant sa politique de confidentialité. Et un de ses plus gros avantages, ses connexions illimitées d’appareils en simultané, ce qui le rend extrêmement rentable.

Mais si vous voulez un VPN avec un réseau incroyablement fiable et une meilleure couverture mondiale, ExpressVPN est un meilleur choix. Je recommande également CyberGhost si vous cherchez un VPN facile à utiliser, et conçu pour le streaming et les torrents.

Si vous ne savez pas encore si Surfshark est celui qu’il vous faut, vous pouvez consulter notre liste des meilleurs VPN 2021 ici.

lDxykL2d2Ok
imgur-lDxykL2d2Ok
  • De vitesses élevées pour le streaming en HD et le gaming
  • Débloque de manière fiable Netflix, Disney+, Hulu, et d’autres plateformes de streaming populaires
  • 3 200 serveurs dans 65 localisations
  • Incroyablement sécurisé, politique zéro log stricte et cryptage de qualité militaire
  • Connexions d’appareils simultanées illimitées
  • Compatible avec le P2P
  • Fonctionne en Chine
  • Excellent service client, avec chat disponible 24/24 et 7/7
  • Offre une garantie de remboursement de 30 jours

FAQ sur Surfshark

Est-ce que Surfshark est un VPN sûr ?

Oui, Surfshark est incroyablement sûr, peu importe où vous l’utilisez. Surfshark offre un cryptage AES-256 bit indéchiffrable. C’est le même niveau de cryptage qu’utilisent les armées et les gouvernements du monde entier pour protéger leurs données sensibles.

Surfshark a aussi une politique zéro log stricte : il ne stocke pas de données utilisateurs identifiables. Et puisqu’il utilise des serveurs RAM uniquement, toutes les données pouvant avoir été stockées sont effacées quand vous vous déconnectez du VPN.

Est-ce que Surfshark débloque Netflix, Amazon Prime Video, et BBC iPlayer ?

Oui ! J’ai réussi à débloquer Netflix, Amazon Prime Video, et BBC iPlayer avec Surfshark. J’ai pu accéder à plus de 20 catalogues Netflix, 2 catalogues Amazon Prime Video et j’ai pu débloquer BBC iPlayer sur tous les serveurs britanniques. J’ai réussi à débloquer plus de 15 plateformes de streaming populaires.

Est-ce que Surfshark fonctionne en Chine ?

Oui. Surfshark a des fonctionnalités spécialement conçues pour contourner les restrictions internet en Chine. Il fonctionne aussi dans d’autres pays restreints comme la Russie, l’Arabie Saoudite, l’Égypte, la Turquie, et même les Émirats Arabes Unis. Mais l’appli a parfois du mal à se connecter. Heureusement, il existe une méthode de connexion manuelle qui permet de faire fonctionner Surfshark en Chine à tous les coups.

Sur combien d’appareils puis-je installer Surfshark ?

Autant que vous voulez. L’un des plus gros avantages de Surfshark, c’est qu’il offre des connexions d’appareils simultanées illimitées avec tous ses abonnements. C’est idéal pour les familles ou pour partager le VPN avec ses amis.

Y a-t-il des applis Surfshark pour FireTV Stick, Apple TV ou smart TV ?

Oui, Surfshark propose des applis natives pour FireTV et FireStick. Vous pouvez les télécharger depuis Amazon App Store.

Surfshark n’offre pas d’appli native pour Apple TV et smart TV, mais vous pouvez utiliser sa fonctionnalité Smart DNS pour débloquer facilement des contenus en streaming américains sur ces appareils. Il ne m’a fallu que 2 minutes pour la paramétrer.

Garantie de remboursement (en jours) : 30
Application mobile :
Nombre de dispositifs par licence : Illimité
Plans du VPN: www.surfshark.com
Consultez les 3 meilleures alternatives

Évaluation: 9.9 / 10

Évaluation: 9.5 / 10

Évaluation: 9.3 / 10

Avis des utilisateurs sur Surfshark

7.8
Basé sur 732 avis dans 27 langues
MarioGM
Parfait et rapide - 8
MarioGM

Une petite déception toutefois : l'option qui serait intéressante, c'est de mentionner l'IP réelle, et l'IP transformée, et ce de façon parallèle afin de ne pas devoir vérifier par un logiciel externe. Ceci dit rapport qualité / prix incomparable. A recommander sans réserve.

Pat Ovens
Excellent VPN - 10
Pat Ovens

Entièrement satisfait par Surfshark. J'ai abandonné Cyberghost après 3 semaines d'utilisation : déconnexions, plantages, un désastre ! Avec Surfshark tout baigne : rapide,fiable et peu cher. Je le recommande

James Rancourt
Surfshark et routeur - 10
James Rancourt

Seulement pour dire quil se configure bien sur routeur, Jai lu le Contraire sur votre critique. Il est bien rapide, vraiment à bon prix. Reste que le meilleur est express vpn. Seul bémol jai pris surfshark pour Netflix France et ils semblent avoir des problèmes en ce moment avec ces serveurs.

Consultez les 3 meilleures alternatives

Évaluation: 9.9 / 10

Évaluation: 9.5 / 10

Évaluation: 9.3 / 10

Est-ce que cet article vous a été utile? 0 0
Toutes nos excuses !
(10 caractères minimum.)
OFFRE EXCLUSIVE
Obtenez 3 mois gratuits
de notre VPN numéro 1
OFFRE À DURÉE LIMITÉE

00

Jours

00

Heures

00

Minutes

00

Secondes
Obtenez ExpressVPN
Garantie satisfait ou remboursé de 30 jours
Image Alt Text - Vendor Logo expressvpn - devices