Les produits présentés sur ce site proviennent de sociétés dont ce site reçoit une compensation. Pour plus d'informations, consultez la page de renseignements sur la publicité.
Information :
Avis professionnels

vpnMentor contient des avis écrits par les rédacteurs de notre communauté, basés sur l'analyse indépendante et professionnelles des produits/services.

Propriété

vpnMentor appartient à Kape Technologies PLC, qui possède les produits suivants : ExpressVPN, CyberGhost, ZenMate, Private Internet Access et Intego, qui peuvent être évalués sur ce site Web.

Commissions d'affiliation Publicité

vpnMentor contient des avis qui ont été rédigés par nos expert et qui suivent les critères d’évaluation stricts, dont plusieurs critères éthiques, que nous avons adoptés. De tels critères exigent que chaque avis soit basé sur une analyse indépendante, honnête et professionnelle de la part de l’expert. Cependant, nous pouvons toucher une commission quand un utilisateur effectue une action en utilisant nos liens, ce qui n’affectera pas l’avis, mais peut affecter les classements. Ces derniers sont calculés selon la satisfaction des utilisateurs qui y ont souscrit, et la compensation reçue.

Directives pour les avis

Les avis publiés sur vpnMentor sont rédigés par des experts qui analysent les produits en suivant des critères stricts. Ces critères garantissent que chaque avis est basé sur un examen indépendant, professionnel et honnête, qui prend en compte les aspects techniques et les qualités du produit, ainsi que son rapport qualité prix. Les classements que nous publions peuvent également prendre en compte les commissions d’affiliés que nous touchons suite aux achats effectués en passant par les liens de notre site web.

Outil de test de fuite WebRTC et d’adresse IP

Découvrez si le WebRTC entraîne une fuite de votre adresse IP ou si votre VPN fonctionne correctement grâce à notre outil de test de fuite.

Veuillez choisir l’option:

Cet outil détecte les fuites WebRTC dans Chrome, Firefox, Brave, Opera et d’autres navigateurs Web. Cliquez sur « Vérifier les fuites WebRTC » pour découvrir si WebRTC laisse fuiter vos données.

Cet outil détecte les fuites WebRTC dans les navigateurs Web mobiles

Désactiver le VPN et cliquer sur « Démarrer le test »

Activez votre VPN et cliquez sur « Terminer le test »

Récupération des résultats…

Détecté via TCP IP

Résultat du test de fuite WebRTC

Une adresse IP publique est attribuée par votre FAI et est utilisée pour communiquer avec des périphériques extérieurs à votre réseau. Les adresses IP publiques sont toujours détectables via TCP/IP.

Adresse IP publique (Détecté via TCP IP)

VPN désactivé:

Non détecté

VPN activé:

Non détecté

Votre routeur attribue des adresses IP locales aux appareils connectés à votre réseau, ce qui permet aux appareils de votre réseau local de communiquer.

Adresse IP locale (Détecté via WebRTC)

VPN désactivé:

Non détecté

VPN activé:

Non détecté

Une adresse IP publique est attribuée par votre FAI et est utilisée pour communiquer avec des périphériques extérieurs à votre réseau. Votre navigateur peut afficher votre adresse IP publique si les paramètres WebRTC sont activés.

Adresse IP publique (Détecté via WebRTC)

VPN désactivé:

Non détecté

VPN activé:

Non détecté

Une adresse IPv6 est une forme plus récente d’adresse IP publique. Elle est attribuée par votre FAI et est nécessaire pour communiquer avec les appareils situés en dehors de votre réseau local.

Adresse IPv6 (Détecté via WebRTC)

VPN désactivé:

Non détecté

VPN activé:

Non détecté

Appareil photo: Non détecté
Si votre dispositif est équipé d’un appareil photo, celui-ci peut être détecté si le WebRTC est activé.
Micro: Non détecté
Si votre appareil dispose d’un micro, il peut être détecté si WebRTC est activé.

Que signifient vos résultats ?

Adresse IP publique (Détecté via TCP IP)

Il s'agit de votre adresse IP publique détectée via TCP/IP. Les adresses IP publiques sont toujours détectables via TCP/IP, qu'il s'agisse d'une adresse IP réelle ou VPN. En savoir plus sur TCP/IP.

Adresse IP locale (Détecté via WebRTC)

Notre outil n'a pas détecté votre adresse IP locale. Le WebRTC n'indique pas votre adresse IP locale aux sites qui le demandent. En savoir plus sur les adresses IP locales.

Adresse IP publique (Détecté via WebRTC)

Notre outil n'a pas détecté votre adresse IP publique. WebRTC n'indique pas votre adresse IP publique aux sites qui la demandent. En savoir plus sur les adresses IP publiques.

Adresse IPv6 (Détecté via WebRTC)

Notre outil n'a pas détecté votre adresse IPv6. Le WebRTC n'indique pas votre adresse IPv6 aux sites qui le demandent. En savoir plus sur les adresses IPv6.

Conseil : Appuyez sur CTRL+D pour sauvegarder cette page dans vos favoris afin de pouvoir vérifier rapidement la fiabilité de votre connexion avant de naviguer en ligne.

Comment Réalisons-Nous Les Tests de Fuites WebRTC et d’Adresses IP ?

Notre outil de test de fuite WebRTC et IP détecte les informations relatives aux adresses IP qui sont automatiquement envoyées à notre page via TCP/IP et également par votre navigateur via WebRTC.

Vos données : Notre outil de test de fuite WebRTC et d'adresse IP ne stocke ni ne partage aucune des informations nécessaires à la réalisation de chaque test.

Une fois que notre outil a recueilli toutes les informations nécessaires, il évalue rapidement les données et signale toute fuite potentielle WebRTC ou VPN, notamment les suivantes :

  • Fuites d'adresses IP locales (détectées via WebRTC)
  • Fuites d'adresses IP publiques (détectées via TCP/IP)
  • Fuites d'adresses IP publiques (détectées via WebRTC)
  • Fuites d'adresses IPv6 (détectées via WebRTC)

Notre outil recherche également les caméras et les microphones des appareils qui peuvent être détectés via WebRTC.

Si notre outil ne détecte aucune fuite, cela signifie : soit que votre VPN fonctionne correctement, soit que le WebRTC est désactivé et ne transmet aucune information.

Remarque : notre outil peut signaler l'adresse IP de votre VPN comme une fuite potentielle, mais cela indique également que votre vie privée est protégée et que le WebRTC ne divulgue pas votre adresse IP réelle.

Qu'est-ce que le WebRTC ?

La communication Web en temps réel (WebRTC) est une technologie qui permet une communication audio et vidéo en ligne directe entre les navigateurs Web et les appareils, sans passer par un serveur intermédiaire.

Comme le WebRTC ne nécessite pas l'utilisation d'un serveur intermédiaire, il permet aux appareils de communiquer et de partager des données à grande vitesse, ce qui rend l'expérience en ligne plus fluide.

Le WebRTC est couramment utilisé pour les appels vidéo, le partage de fichiers P2P ou la diffusion de contenu sur les réseaux sociaux.

Le WebRTC est intégré à presque tous les navigateurs Web et ne nécessite pas l'installation de plugins externes. Mais pour que le WebRTC fonctionne correctement, il doit partager les données des appareils entre les navigateurs des utilisateurs, y compris les adresses IP publiques.

Le principal problème du WebRTC est qu'il peut compromettre la vie privée d'un utilisateur en exposant les données de son appareil, y compris son adresse IP publique réelle, ce qui pourrait permettre à des tiers d'identifier l'utilisateur.

Le WebRTC utilise une technologie appelée ICE (Interactive Connectivity Establishment) pour détecter l'adresse IP de votre appareil. Si le WebRTC (utilisant ICE) peut détecter votre adresse IP réelle à travers votre appareil même si vous êtes connecté à un VPN, votre vie privée est compromise.

Il s'agit d'un problème grave pour les utilisateurs soucieux du respect de la vie privée, car ils risquent d'être identifiés et tracés.

Qu'est-ce Qu'une Fuite WebRTC ?

Si vous êtes connecté à un VPN mais qu'un site Web peut quand même détecter votre véritable adresse IP via WebRTC, on parle de fuite WebRTC.

Les fuites WebRTC peuvent se produire avec presque tous les principaux navigateurs Web, y compris Chrome, Firefox etc. Ce type de fuite est souvent négligé, mais il constitue une menace majeure pour votre vie privée, car votre emplacement réel sera exposé.

Les sites web et les plateformes (comme les services de chat vidéo) qui utilisent le WebRTC demandent à voir votre adresse IP publique via le WebRTC. Si vous n'avez pas mis en place les protections adéquates en matière de confidentialité (comme un VPN fiable), les sites web pourront avoir accès à votre véritable adresse IP et potentiellement vous pister.

Vous pouvez éviter les fuites WebRTC en désactivant manuellement la fonction WebRTC dans votre navigateur, ou en utilisant un VPN qui a fait ses preuves et qui peut remplacer avec succès votre adresse IP réelle par une adresse IP virtuelle.

La désactivation manuelle de WebRTC peut causer des problèmes avec certains sites, vous devrez donc réactiver WebRTC lorsqu'il est nécessaire et le désactiver lorsque vous n'en avez plus besoin. Cependant, il est beaucoup plus facile de préserver votre vie privée en utilisant un VPN qui vous protège entièrement contre les fuites WebRTC.

Malheureusement, tous les VPN ne sont pas équipés pour empêcher les fuites WebRTC. C'est pourquoi la meilleure façon d'éviter cela est d'utiliser un VPN avec une protection complète contre les fuites, comme ExpressVPN ou CyberGhost.

Qu'est-ce que TCP/IP ?

Le protocole TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol) est un ensemble de protocoles qui permet aux appareils de communiquer et de partager des données sur Internet - en fait, le TCP/IP est ce qui rend l'Internet possible.

Le TCP/IP comprend de nombreuses couches techniques chargées de rassembler les données sur un dispositif (encapsulation), de transmettre les données d'un dispositif à un autre sur Internet et de s'assurer que le dispositif récepteur puisse lire les données transmises (décapsulation).

Le processus d'envoi de données à l'aide de TCP/IP ressemble à ceci :

Pour fonctionner, tous les sites web doivent détecter les adresses IP publiques via TCP/IP. C'est pourquoi notre outil de test WebRTC et de fuite d'adresse IP vérifie toute fuite d'adresse IP publique - si les résultats de votre test montrent la même adresse IP même lorsque votre VPN est connecté, cela signifie que votre véritable adresse IP est exposée et que votre VPN ne fonctionne pas correctement.

Les adresses IP locales et Publiques Expliquées

Votre adresse IP locale ne peut pas être utilisée pour vous localiser car elle n'est pas unique. En revanche, votre adresse IP publique est unique et peut être utilisée pour vous identifier.

Voici les principales différences entre les adresses IP locales et publiques :

Les adresses IP locales sont attribuées par votre routeur à chacun des appareils connectés à votre réseau, ce qui aide votre routeur à communiquer avec chaque appareil et permet à chaque appareil du même réseau de se connecter (par exemple, lorsque vous connectez votre smartphone à votre imprimante sans fil).

Comme les adresses IP locales sont réutilisées plusieurs fois, ce type de fuite n'est pas très inquiétant pour la vie privée. Les routeurs réaffectent souvent les mêmes adresses IP locales à des millions d'utilisateurs dans le monde entier, de sorte que même si votre adresse IP locale fait l'objet d'une fuite, il est très difficile de remonter jusqu'à vous.

Les adresses IP publiques sont attribuées par votre ISP (Internet Service Provider) et sont utilisées par d'autres appareils, en dehors de votre réseau, pour vous reconnaître. En fait, les adresses IP publiques sont comme une identité virtuelle qui vous accompagne dans toutes vos activités en ligne et vous permet d'envoyer et de recevoir des informations sur internet. Comme les adresses IP publiques sont exclusives, une fuite peut exposer votre emplacement ou d'autres données personnelles.

VS.

Qu'est-ce qu'une adresse IPv4 et IPv6 ?

Une adresse IPv4 (Internet Protocol version 4) est une adresse unique de 32 bits qui identifie un appareil au sein d'un réseau. L'adresse de 32 bits est composée de 4 chiffres, compris entre 0 et 255, séparés chacun par un point (par exemple : 112.234.56.78).

Dans les premières années de l'internet, pour accéder à un site web, il fallait saisir son adresse IPv4. Cependant, nous utilisons maintenant le service de nom de domaine (DNS) pour traduire l'adresse IPv4 du site web en mots, ce qui est beaucoup plus facile à retenir. Par exemple, "172.66.43.25" se traduit par "vpnmentor.com".

En tant que protocole plus récent, IPv6 a été introduit pour pallier au manque d'adresses IP possibles avec IPv4. L'IPv6 utilise des adresses de 128 bits comprenant 8 ensembles de chiffres alphanumériques (chiffres et lettres) séparés par des deux-points. Avec ce système, le nombre de combinaisons de chiffres possibles est très élevé - chaque appareil peut donc avoir sa propre adresse IPv6.

En outre, l'IPv6 offre davantage de sécurité et de fonctionnalités. Il est conçu pour le cryptage de bout en bout et prend également en charge des protocoles de sécurité plus avancés. Pour l'instant, les vitesses entre IPv6 et IPv4 sont comparables, mais comme il est constamment en développement, IPv6 devrait être plus rapide.

En outre, l'IPv6 est plus efficace. Par exemple, il permet le multicast, qui économise votre bande passante en envoyant des données à plusieurs destinations à la fois. Pour ces raisons, il remplace l'IPv4.

Toutefois, comme l'IPv6 n'a pas complètement remplacé l'IPv4 (il faudra peut-être encore plusieurs années pour y parvenir) et que certains VPN ne sont pas entièrement compatibles avec les adresses IPv6, votre adresse IPv6 réelle peut fuiter si votre VPN ne prend pas en charge l'IPv6 ou ne protège pas activement contre les fuites d'IPv6.

Qu'est-ce qu'une fuite IPv4 et IPv6 ?

Une fuite IPv4 se produit lorsque votre adresse IPv4 réelle est exposée malgré le fait que vous soyez connecté à un VPN - soit votre VPN n'a pas correctement remplacé votre adresse IPv4 réelle par une adresse IPv4 virtuelle, soit le WebRTC laisse échapper votre adresse IPv4 réelle.

Une fuite IPv6 est similaire, mais une fuite IPv6 peut résulter du fait que votre fournisseur de VPN ne prend pas en charge l'IPv6, ne reconnaît pas les adresses IPv6 ou ne fournit pas de protections efficaces contre les fuites IPv6.

Lorsque vous vous connectez à votre VPN, celui-ci doit masquer votre adresse IP publique tout en acheminant votre trafic via l'un de ses serveurs privés. Toutefois, s'il ne le fait pas, votre véritable adresse IPv4 ou IPv6 sera exposée.

Les fuites IPv6 sont plus courantes que les fuites IPv4. De nombreux VPN ne prennent pas en charge l'IPv6, ce qui signifie que les sites Web peuvent toujours détecter votre adresse IPv6 réelle, même si votre VPN a réussi à modifier votre adresse IPv4. C'est pourquoi, si votre FAI prend en charge l'IPv6, vous devez vous assurer d'utiliser un VPN avec une protection contre les fuites IPv6.

Les VPN comme ExpressVPN et Private Internet Access offrent une protection intégrée contre les fuites IPv6, ce qui réduit le risque de fuites IPv6.

Comment Réparer et Prévenir Les Fuites WebRTC et IP Sur Tous Les Appareils

Pour éviter les fuites WebRTC et IP, vous pouvez désactiver WebRTC dans votre navigateur ou installer un VPN qui intègre une protection contre les fuites. Cependant, le WebRTC doit être activé dans votre navigateur pour les activités, comme le chat vidéo, qui nécessitent l'utilisation de votre caméra et de votre microphone.

Vous pouvez toujours activer WebRTC temporairement pour certaines activités et le désactiver par la suite pour éviter les fuites potentielles.

Toutefois, l'utilisation d'un VPN qui intègre une protection contre les fuites est le moyen le plus simple d'éviter que votre véritable adresse IP ne soit exposée. Cela vous permet d'utiliser votre navigateur comme d'habitude, sans avoir à désactiver WebRTC manuellement. Étant donné que le VPN redirige votre trafic via l'une de ses IP privées, votre activité en ligne ne pourra pas être retracée jusqu'à votre véritable adresse IP publique.

Comment Réparer et Prévenir Les Fuites WebRTC et IP Sur Votre PC Ou Sur Votre Mac

Désactivez WebRTC dans votre navigateur

Chaque navigateur présente une procédure différente pour désactiver le WebRTC. En fonction de celui que vous utilisez, suivez les étapes décrites ci-dessous pour désactiver le WebRTC et l'empêcher de divulguer votre adresse IP.

Comment désactiver WebRTC dans Chrome :
  1. Accédez à la boutique en ligne de Google Chrome. Tapez l'URL suivante dans la barre d'adresse de Chrome : https://chrome.google.com/webstore
  2. Téléchargez WebRTC Control. Dans le champ de recherche de cette page, tapez WebRTC Control. L'extension de navigateur devrait être le premier résultat - cliquez sur Ajouter à Chrome puis sur Ajouter l'extension. Vous en aurez besoin pour activer et désactiver WebRTC.
  3. Cliquez pour désactiver. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône de l'extension dans le coin supérieur droit du navigateur afin de modifier ses options. Il ne devrait plus y avoir de cercle bleu autour de l'icône de l'extension lorsque WebRTC désactivé.
Comment désactiver WebRTC dans Microsoft Edge :
  1. Accédez aux paramètres du développeur. Tapez "about:flags" dans la barre d'adresse d'Edge pour localiser une liste de paramètres de développeur.
  2. Cochez la case appropriée. Au bas de cette liste se trouve une case à cocher intitulée Masquer mon adresse IP locale lors des connexions WebRTC.
  3. Redémarrez votre navigateur. La modification prendra effet après cette opération.
Comment désactiver WebRTC dans Firefox :
  1. Tapez "about:config" dans la barre d'adresse. Cliquez ensuite sur le bouton de la page d'avertissement qui indique "J'accepte les risques". Si vous effectuez uniquement la modification spécifiée, les performances de votre navigateur ne seront en aucun cas affectées. Vous devriez être dirigé vers une page de type tableur.
  2. Vérifiez si WebRTC est activé. Tapez "media.peerconnection.enabled" dans le champ de recherche. Ce terme devrait maintenant être la seule chose qui apparaît sur le site. Sur le côté droit de cette ligne, sous Valeur, il sera indiqué "true" si WebRTC est activé.
  3. Désactivez WebRTC. Pour le désactiver, il suffit de double-cliquer n'importe où sur la ligne et de changer la valeur en false.
Comment désactiver le WebRTC dans Brave :
  1. Allez dans Paramètres. Dans Paramètres, cliquez sur Avancés, puis sur Confidentialité et sécurité.
  2. Trouvez le paramètre WebRTC. Celui-ci sera intitulé WebRTC IP handling policy (politique de traitement des IP WebRTC) et comportera un menu déroulant correspondant dans lequel vous pourrez sélectionner votre choix.
  3. Choisissez Disable non-proxied UDP. Cela empêchera le WebRTC de fonctionner.
Comment désactiver WebRTC dans Opera :
  1. Allez dans les paramètres. Tapez about:config et appuyez sur la touche Entrée. Cliquez ensuite sur Paramètres et Afficher les paramètres avancés.
  2. Cliquez sur Confidentialité et sécurité. Ensuite, trouvez l'endroit où il est indiqué "WebRTC".
  3. Sélectionnez Disable non-proxied UDP. Cela désactive WebRTC. Assurez-vous ensuite d'enregistrer vos modifications.
Comment désactiver WebRTC dans Safari :
  1. Allez dans les préférences avancées. Cliquez sur Safari dans la barre de menus, puis sur Préférences et enfin sur l'onglet Avancé (dans la nouvelle fenêtre qui s'ouvre).
  2. Cochez la case "Afficher le menu Développement dans la barre de menus". Une fois cette case cochée, cliquez sur l'option Développement lorsqu'elle est visible dans la barre de menus.
  3. Désactivez WebRTC. Cliquez sur WebRTC dans le menu déroulant, puis décochez l'option Enable Legacy WebRTC API.

Installez Un VPN Avec Une Protection Intégrée Contre Les Fuites

Lorsque vous utilisez un VPN fiable avec votre PC ou votre Mac, votre adresse IP réelle est remplacée par une adresse IP virtuelle. Par conséquent, votre adresse IP réelle et votre emplacement sont masqués pendant vos activités en ligne (comme la navigation, le streaming et le torrenting).

En outre, la fonction de protection contre les fuites du VPN offre la garantie supplémentaire que votre véritable adresse IP ne sera pas exposée.

Voici comment configurer un VPN sur PC ou Mac :
  1. Souscrivez à un VPN. Mon premier choix est ExpressVPN pour ses solides fonctionnalités de confidentialité. Vous pouvez même le tester sans engagement sur votre PC ou votre Mac, puisqu'il offre une garantie de remboursement de 30 jours.
  2. Installez le VPN. Visitez la page de téléchargement du VPN où vous trouverez des liens de téléchargement pour PC et Mac. Cliquez sur l'application appropriée pour votre appareil et suivez les instructions pour l'installer. ExpressVPN, l'ensemble du processus m'a pris moins de 3 minutes avec.
  3. Connectez-vous et évitez les fuites. Il suffit de connecter le VPN à un serveur de votre choix et de vaquer à vos activités en ligne sans vous soucier des fuites WebRTC ou IP.

Programmer des Tests de Fuites Réguliers

La mise en place de tests réguliers de fuites d'IP vous permettra de savoir si votre VPN protège correctement votre vie privée. Vous pouvez revisiter cet outil à chaque fois que vous vous connectez à votre VPN pour vous assurer que votre connexion est sécurisée - il ne faut que quelques secondes pour lancer un test, et l'assurance qu'il vous donne en vaut la peine.

Mais je recommande également de programmer un rappel pour effectuer un test de fuite hebdomadaire afin de savoir si votre VPN vous protège pleinement.

Comment réparer et prévenir les fuites WebRTC et IP sur votre iPhone ou iPad

Bien que vous ne puissiez pas désactiver manuellement le WebRTC dans les versions les plus récentes d'iOS, vous pouvez toujours protéger votre véritable adresse IP en suivant les étapes ci-dessous.

Installez Un VPN Avec Une Protection Intégrée Contre Les Fuites

L'utilisation d'un VPN pour iOS vous protège des fuites en réacheminant vos données via ses IP privées. Pendant ce temps, votre adresse IP réelle et votre emplacement sont sauvegardés par la fonction de protection contre les fuites du VPN. Vous êtes ainsi assuré de ne pas être exposé aux sites Web, aux regards indiscrets ou aux cybercriminels.

Ma première recommandation pour la protection contre les fuites est ExpressVPN. Il offre une application iOS conviviale avec un protocole propriétaire léger (Lightway) qui est idéal pour les mobiles et les tablettes.

CyberGhost est une autre option fiable pour iOS - chaque test de fuite auquel je l'ai soumis a prouvé qu'il masquait efficacement votre IP. Son application iOS est facile à installer et à utiliser. De plus, il propose ses propres serveurs NoSpy, qui sont situés en Roumanie, pays respectueux de la vie privée. Ils ne sont accessibles que par les employés de CyberGhost afin d'éviter l'intervention de tiers.

Voici comment configurer un VPN sur iOS :
  1. Inscrivez-vous. Visitez le site Web de CyberGhost, choisissez un abonnement et créez votre compte. Vous pouvez l'essayer sur iOS pendant 45 jours en utilisant sa garantie de remboursement (lorsque vous souscrivez à son abonnement à long terme).
  2. Installez le VPN. Localisez l'application iOS sur la page de téléchargement du VPN pour commencer l'installation.
  3. Connectez-vous et évitez les fuites. Ouvrez l'application VPN et sélectionnez un serveur pour vous connecter. Désormais, vous pouvez naviguer, regarder des vidéos en streaming, télécharger des torrents et bien plus encore en sachant que votre adresse IP ne sera pas divulguée.

Programmer Des Tests de Fuites Réguliers

La mise en place de tests réguliers de fuites d'IP vous permettra de savoir si votre vie privée est correctement protégée par votre VPN. Vous pouvez ajouter cette page à vos favoris dans votre navigateur et effectuer un test quotidien pour vous assurer que votre connexion VPN est sécurisée.

Même des tests de fuite hebdomadaires vous donneront une bonne idée sur les capacités de votre VPN à vous protéger.

Comment Réparer et Prévenir Les Fuites WebRTC et IP Sur Votre Appareil Android

Il n'est actuellement pas possible de désactiver manuellement le WebRTC sur un appareil Android, mais vous pouvez toujours prendre des mesures pour empêcher la fuite de votre adresse IP réelle.

Installez Un VPN Avec Une Protection Contre Les Fuites Intégrée

Vous pouvez protéger votre Android contre les fuites en acheminant votre trafic vers un VPN qui offre une protection contre les fuites. Ainsi, votre adresse IP réelle et votre emplacement seront masqués pendant vos activités en ligne.

Deux VPN Android très fiables sont ExpressVPN et Private Internet Access (PIA). ExpressVPN dispose d'un protocole Lightway convivial et super rapide que vous pouvez utiliser sur Android. D'autre part, PIA propose une application Android intuitive qui vous permet de personnaliser vos fonctionnalités de sécurité et de confidentialité. De plus, il dispose d'un vaste réseau de serveurs - vous aurez donc toujours accès à des connexions rapides et sécurisées.

Voici comment configurer PIA sur Android :
  1. Créez un compte. Rendez-vous sur la page d'accueil de PIA, sélectionnez un abonnement et suivez les instructions pour vous inscrire. PIA vous offre 30 jours de garantie satisfait ou remboursé pour le tester avec votre Android.
  2. Téléchargez l'application. Sélectionnez l'application Android sur la page de téléchargement de PIA et suivez les instructions d'installation. Cela ne devrait prendre que quelques minutes.
  3. Connectez-vous et évitez les fuites. Choisissez un serveur et activez le VPN pour éviter les fuites WebRTC et IP pendant vos activités en ligne.

Programmez Des Tests de Fuites Réguliers

La mise en place de tests de fuite IP réguliers vous permettra de savoir si votre VPN protège correctement votre vie privée. Ajoutez cette page à vos favoris dans votre navigateur Android et programmez un test de fuite quotidien pour vous assurer que votre connexion VPN est sécurisée.

Des tests de fuite hebdomadaires vous permettront également d'évaluer l'efficacité de votre VPN en matière de protection de votre vie privée.

FAQ

Comment puis-je savoir si mon adresse IP a fuitée ?

Le moyen le plus rapide de savoir si votre adresse IP publique fuite est d'effectuer un test de fuite IP.

L'outil de test de fuite de vpnMentor recherche les fuites WebRTC et VPN, et vous alerte s'il trouve des fuites d'adresses locales, publiques ou IPv6.

Qu'est-ce que le WebRTC et est-il fiable ?

WebRTC est une fonctionnalité intégrée à la plupart des navigateurs Web qui permet à votre appareil de communiquer avec d'autres appareils sans avoir recours à un serveur intermédiaire.

Il s'agit d'une fonctionnalité tout à fait légitime qui trouve de nombreux usages, notamment les appels vidéo et la transmission en direct sur les plateformes de réseaux sociaux. L'usage du WebRTC nécessite l'accès à certaines informations, notamment votre adresse IP réelle et le type d'appareil.

Bien que WebRTC ne soit pas malveillant, la quantité de données à laquelle WebRTC a accès peut poser un risque pour votre vie privée, surtout si vous utilisez un VPN. Une faille dans le logiciel peut amener WebRTC à divulguer votre adresse IP réelle même si vous êtes connecté à un VPN. C'est pourquoi il est important que les utilisateurs soucieux de leurs vies privées effectuent des tests de fuites WebRTC avant de naviguer en ligne.

Dois-je désactiver WebRTC dans mon navigateur ?

Cela dépend de la façon dont vous utilisez votre appareil. WebRTC peut être un outil utile, vous permettant de communiquer avec d'autres pairs via des appels vocaux et vidéo, de publier du contenu en direct sur les réseaux sociaux, et plus encore.

Toutefois, si vous n'utilisez pas votre appareil pour ces types de communication, la désactivation de WebRTC peut contribuer à éviter les fuites d'adresses IP. De plus, vous pouvez l'activer à tout moment, mais n'oubliez pas de le désactiver après utilisation pour assurer votre protection.

Comment éviter les fuites d'adresses IP et WebRTC ?

La méthode la plus simple pour éviter les fuites WebRTC et d'adresses IP consiste à utiliser un VPN doté d'une protection fiable contre les fuites.

Étant donné qu'un VPN protège vos données personnelles et votre emplacement, vous pouvez continuer à utiliser votre navigateur sans limites, même avec WebRTC activé. Veillez simplement à soumettre votre VPN à un test de fuite pour vous assurer qu'il masque réellement votre adresse IP et empêche toute fuite WebRTC.

Vous pouvez également désactiver WebRTC manuellement, soit en installant une extension tierce de désactivation WebRTC, soit en désactivant manuellement WebRTC dans les paramètres de votre navigateur. Mais la désactivation du WebRTC peut empêcher certains sites Web et services en ligne de fonctionner correctement.

Programmer des tests de fuite est un bon moyen de vérifier si votre véritable adresse IP est exposée. Vous pouvez lancer un test de fuite pour vous assurer que votre connexion est bien sécurisée avant de naviguer en ligne.

Comment stopper le WebRTC et les fuites IP dans Chrome ?

Vous devrez ajouter une extension de désactivation WebRTC pour Chrome, telle que WebRTC Control. Grâce à cette extension, vous serez en mesure d'activer et de désactiver WebRTC depuis votre navigateur.

Cependant, vous pouvez également empêcher les fuites WebRTC dans Chrome en utilisant un VPN fiable, qui remplace votre adresse IP réelle par une adresse IP virtuelle, empêchant ainsi la fuite de votre IP d'origine et de votre emplacement réel.

Les fuites WebRTC peuvent-elles survenir sur les appareils Android et iOS ?

Malheureusement, oui - les fuites WebRTC peuvent se produire sur Android, iOS, et tout autre appareil mobile. Android et iOS ont tous deux des navigateurs qui utilisent WebRTC (Chrome et Safari).

Vous ne pouvez pas désactiver WebRTC sur les appareils Android ou iOS, comme vous pouvez le faire avec les PC et les Mac. Mais vous pouvez protéger votre adresse IP réelle en installant une application VPN - un VPN remplacera votre adresse IP publique réelle par une adresse IP virtuelle, de sorte que les sites web ne peuvent ni voir ni pister votre adresse IP réelle.