Pourquoi les VPN sont-ils illégaux en Chine et comment contourner cette restriction

Les VPN ont récemment été interdits en Chine et sont désormais considérés comme un crime par le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT). Cela constitue un obstacle pour les résidents en Chine qui utilisent des VPN pour accéder à divers sites bloqués tels que Facebook, Twitter et YouTube.

Comprendre le contexte

Étant donné que les VPN sont sujets à des interférences dans la connexion Internet du pays, les fournisseurs de VPN doivent être autorisés. Le MIIT a annoncé de nouvelles mesures concernant les réglementations chinoises sur les VPN et le câble, qui seront appliquées à partir du 1er février 2018.

Plutôt que de se centrer sur les autorités qui travaillent pour des entreprises multinationales, les administrateurs chinois se centrent sur les entreprises qui fournissent des services VPN aux citoyens chinois. Une autre restriction récente vis-à-vis de ces utilisateurs VPN en Chine a été instaurée en mars 2016.

De nombreuses publications en Chine, à l’instar du South China Morning Post, et hors du pays, à l’instar du Washington Post, ont laissé entendre que de nombreux fournisseurs de VPN légaux sont présents en Chine. Ces fournisseurs sont associés à des entreprises d’État qui permettent principalement aux banques et aux cabinets d’avocats – moyennant des frais considérables – de contourner légalement le Grand Pare-Feu (Great Firewall), également connu comme le plus grand système de censure sophistiqué du pays.

Le gouvernement a ordonné à trois des opérateurs téléphoniques publics du pays, à savoir China Mobile (860 millions), China Unicom (268 millions) et China Telecom (227 millions), d’interdire les compagnies opérant sur le continent sans ligne d’accès Web louée.

Les régulations et les défis

Bien que la Chine contrôle la plupart des parties de l’Internet accessibles à ses citoyens, l’utilisation d’un VPN perturbe sa mission d’accomplir la « cyber-souveraineté » au sein de ses frontières. La raison pour laquelle le gouvernement de la Chine bloque les sites de réseautage est liée au plus haut niveau de conflits politiques et aux différentes parties qui emploient Internet comme champ de bataille.

Si le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’Information lance avec succès une campagne de répression sur Internet pour éliminer tout échappatoire, les visiteurs ne pourront pas accéder aux sites Web communs bloqués par le gouvernement. En plus des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, les sites d’information internationaux comme le New York Times et le Wall Street Journal seront également bloqués par le pare-feu de Chine.

Les VPN sont nécessaires pour faire des affaires en Chine, mais leur interdiction affectera probablement la performance des entreprises comme des employés. Par exemple, la répression à l’encontre des VPN affectera un chercheur en environnement qui utilise Google Docs pour collaborer ou encore un conservateur basé à Shanghai qui travaille avec des artistes à l’étranger.

Quelles sont les répercussions dans le contexte mondial ?

Dans l’économie mondialisée de la Chine, les VPN jouent un rôle majeur et font partie des outils essentiels pour les communications sécurisées et la connectivité mondiale. Ils sont également utilisés par les entreprises étrangères de Chine pour sécuriser les données de l’entreprise et/ou communiquer avec le siège de l’entreprise à l’étranger.

Étant donné que le gouvernement chinois exhorte les app stores Apple et Android à supprimer les applications VPN, leur absence perturbe non seulement l’économie de la nation mais également le nombre d’utilisateurs restants. En outre, cette mesure est également susceptible de porter préjudice aux universitaires, aux développeurs de logiciels et aux entreprises étrangères.

À cause du Grand Pare-feu, les adresses IP chinoises ont des difficultés à accéder à la presse étrangère, et les méthodes de communication avec les universités étrangères sont moins adéquates. Tout cela entrave les communications mondiales de la Chine.

Différents types de sites Web internationaux sont bloqués par le gouvernement chinois. Ils comprennent des sites Web de réseaux sociaux, des applications, des moteurs de recherche, des portails de médias, des outils de travail et des sites pornographiques. Étant donné que presque tous les principaux sites sont bloqués en Chine, les VPN jouent un rôle essentiel pour permettre efficacement aux adresses IP chinoises d’accéder à des sites Web mondiaux populaires tels que Google+, Wikipedia et bien d’autres.

Pour aller de l’avant

Il est possible de contourner l’interdiction des VPN en optant pour un nouveau fournisseur VPN non bloqué, ou en choisissant une nouvelle IP non bloquée. De même, l’exécution d’un serveur VPN par un particulier peut fournir une adresse IP VPN unique qui n’est pas bloquée par le gouvernement. Les fournisseurs de services VPN permettent aux utilisateurs de modifier leur numéro de port. Il en existe deux types principaux : le port TCP 80 et le port TCP 443. En utilisant TOR, qui est l’abréviation de The Onion Router, vous pouvez surfer sur Internet de façon anonyme.

En résumé, les VPN sont illégaux en Chine, mais chez vpnMentor, nous croyons en la neutralité du net, tout comme beaucoup de nos fournisseurs VPN. Si vous voyagez en Chine, l’achat d’un VPN réputé pour fonctionner en Chine avant d’arriver dans le pays constitue un moyen de contourner le problème. Mais si vous vous trouvez déjà en Chine, nulle inquiétude. Certaines méthodes peuvent être employée pour contourner les blocages VPN, et vous trouverez ci-dessous une liste des meilleurs VPN qui fonctionnent en Chine.

Que pensez-vous de l’illégalité des VPN et des solutions pour contourner ce problème ?

C'est utile? Partagez-le!