Voici l’impact que le bloqueur de publicités de Google Chrome aura sur les torrents

Comme les gestionnaires des sites de torrents croient au partage des contenus, ces sites génèrent la majorité de leurs revenus par la publicité. Bien que les publicités ne rapportent en général pas beaucoup d’argent, avec le nouveau bloqueur de publicités de Chrome, la situation des clients des sites de torrents pourrait encore empirer.

Bien que beaucoup d’utilisateurs aient déjà installé un bloqueur de publicités sur leur navigateur, maintenant, ceux qui utilisent Chrome auront les publicités bloquées automatiquement.  

Cela diminuera encore plus les gains des sites de torrents, ce qui est très inquiétant pour les administrateurs de sites de torrents et risque de provoquer plusieurs fermetures.

Si vous cherchez une liste des sites qui se portent encore très bien en 2018, consultez notre liste des 10 meilleurs sites de torrents.

Que peuvent faire les propriétaires de sites de torrents pour générer des revenus ?

Si les internautes voient de moins en moins de publicités, il reste quand même quelques sources de revenu que les propriétaires de sites de torrents peuvent essayer d’exploiter. Ils peuvent :

1. Demander des dons

La plupart des sites de torrents demandent déjà des dons. Toutefois, ce n’est pas un modèle de génération de revenus rentable. Il aide certes à récolter quelques revenus mais cela ne suffit pas à payer l’hébergement et le matériel.

2. Rejeter les bloqueurs de publicités

De nombreux sites n’affichent pas leurs contenus quand ils détectent un bloqueur de publicités sur le navigateur d’un visiteur. Dans ces cas-là, quand l’utilisateur arrive sur le site, on lui dit qu’il doit désactiver son bloqueur de publicités, sans quoi il ne pourra pas afficher les contenus du site. Les sites de torrents pourraient décider d’adopter cette pratique.

3. Proposer de vendre des crédits de transfert

A chaque fois que vous téléchargez un fichier torrent, vous l’envoyez simultanément à un autre utilisateur. Comme ça, les utilisateurs de torrents ne se contentent pas de recevoir des contenus : ils en transfèrent aussi et cela pérennise le système.

Si vous transférez plus que vous ne téléchargez, vous recevez des crédits de transfert. Par exemple, si vous avez téléchargé 20 GB et transféré 24 GB, votre crédit est de 4 GB. Cela vous permet de télécharger 4 GB de plus sans vous retrouver en déficit.

Si vous avez un déficit de crédits de transfert, vous ne pourrez plus continuer à télécharger. Pour gagner des crédits, il faudra donc que vous preniez le temps de transférer des contenus que vous avez déjà téléchargés. Cependant, il existe une deuxième possibilité : vous pouvez acheter des crédits et, pour le site de torrents, c’est une autre façon de générer de l’argent. Ce paiement peut se récolter en Bitcoins ou en autres cryptodevises.

4. Utiliser les Pirate Coins

Il y a quelques mois, les administrateurs du site de torrents Pirate Bay ont effectué une expérience d’une journée. Ils ont ajouté un mineur à leurs pages de recherche et de catégorie. Les utilisateurs qui ont accédé à ces pages ont involontairement partagé leur puissance de traitement avec le site web, qui l’a alors utilisée pour trouver des Monero. Beaucoup des visiteurs du site ont constaté une forte augmentation de l’utilisation de leur ordinateur et n’en ont compris la raison que plus tard, quand le site The Pirate Bay a publié un message sur son blog pour décrire son expérience.

On prédit que d’autres sites de torrents pourraient collaborer avec The Pirate Bay pour récolter une nouvelle cryptodevise, le Pirate Coin, que l’on pourrait alors utiliser pour acheter des fonctionnalités supplémentaires comme du streaming en haute définition ou des téléchargements prioritaires. On pourrait aussi s’en servir pour acheter des crédits de transfert.

De ces quatre possibilités, la génération de Pirate Coins semble être la plus rentable. Cela dit, l’utilisateur devrait pouvoir décider de s’en servir ou pas. Il est aussi crucial que la récolte de Pirate Coins ne sollicite pas la machine de l’utilisateur de façon excessive. 

Les effets à long terme : est-ce que les autres sites web adopteront le modèle Pirate Coin ?

En plus des sites de torrents, beaucoup d’autres sites web acquièrent des revenus grâce aux publicités et, avec le nouveau bloqueur de publicités de Chrome, leur résultat net risquera aussi de baisser. Comme il existe peu de possibilités de génération de revenus, cela risquera alors de mener à l’adoption généralisée du modèle des Pirate Coins.

Toutefois, on ne peut pas prévoir avec certitude si tous les sites web choisiront leurs activités de récolte de cryptodevises de façon judicieuse. Ce problème, auquel s’ajouteront l’abrogation probable de la neutralité du net et les retards conséquents des FAI, risquera de ralentir considérablement la vitesse de l’Internet.

Espérons que cela ne se produira jamais.

C'est utile? Partagez-le!
Partager sur Facebook
0
Twitter ceci
0
Partager si vous pensez que Google ne connait pas assez sur vous
0
string(3) "kkk" bool(false)