Les VPN sont-ils légaux ?

Avant de décider du fournisseur VPN à choisir, la première question est de savoir si les VPN sont légaux ou non. Il s’agit d’une question très habituelle posée dans les forums en ligne, et, compte tenu des implications de l’infraction d’une loi, il est judicieux de bien la comprendre.

Cependant, la réponse à cette question diffère d’un pays à l’autre. En effet, certains pays comme la Russie et la Chine ont déclaré les VPN illégaux. Pourtant, d’autres pays autorisent encore leur utilisation.

Avant de nous plonger dans la légalité des VPN, il est important de noter que même si les VPN peuvent être légaux, ils ne doivent pas être utilisés à des fins illégales. En cas d’activité illégale par le biais d’un VPN, vous êtes contraint d’être poursuivi en vertu des lois de votre pays. Ainsi, bien qu’un VPN puisse vous aider à cacher votre identité, le fait de vendre des médicaments ou du matériel protégé par les droits d’auteur ou encore de diffuser des virus, etc., est toujours illégal et peut évidemment vous causer des problèmes.

Étant donné que certaines personnes utilisent malheureusement des VPN pour des activités illégales, nombreux sont ceux qui pensent que les VPN ne sont pas autorisés. Cependant, c’est loin d’être le cas. Il existe tellement d’utilisations légitimes d’un VPN qu’elles surpassent tout simplement les utilisations illégitimes. Voici certaines des utilisations les plus courantes et populaires d’un VPN :

  1. Les organisations gouvernementales et les entreprises utilisent des VPN pour sécuriser leur lieu de travail. Pour ces dernières, il est crucial pour d’ajouter une sécurité supplémentaire afin de protéger leurs données confidentielles, ce qui leur ferait perdre de leur rentabilité ou entraînerait une grave perte de propriété intellectuelle. Dans des environnements plus sécurisés – tels que les banques d’investissement – les employés ne sont pas autorisés à accéder directement à leurs postes de travail chez eux, mais utilisent un VPN couplé de la technologie RSA pour garantir que leurs données restent sécurisées.
  2. Les personnes soucieuses de leur confidentialité utilisent les VPN pour rester anonymes et se protéger des regards indiscrets du gouvernement et d’autres organisations. Certains auteurs et journalistes écrivent sur des sujets audacieux et délicats. L’utilisation d’un VPN les protège des représailles, et protège donc leur sécurité personnelle. Certaines personnes souhaitent éviter que les moteurs de recherche suivent leur historique de recherche et leur envoient des annonces ciblées. L’utilisation d’un VPN garantit que votre adresse IP reste sécurisée et que les moteurs de recherche ne peuvent pas identifier qui se cache vraiment derrière le VPN.
  3. L’utilisation du Wi-Fi public est considérée comme dangereuse en termes de sécurité de vos données personnelles. Le Wi-Fi public doit uniquement être utilisé pour surfer sur internet, et jamais pour réaliser des transactions sécurisées. Il est incroyablement facile d’espionner, de pirater ou de contaminer votre connexion avec un malware. L’utilisation d’un VPN pour canaliser toutes vos données sur un réseau sécurisé vous protège lors de l’utilisation d’une configuration Wi-Fi non sécurisée.
  4. Si vous utilisez des services VoIP, sachez qu’il est actuellement facile d’espionner ce type de communication. L’utilisation d’un VPN est recommandée si vous ne souhaitez pas que vos communications soient surveillées.
  5. Vous pouvez utiliser un VPN pour contourner les restrictions géographiques. Par exemple, vous pouvez utiliser Netflix ou HULU en dehors des États-Unis ou accéder à tout autre service destiné à un pays particulier. Cependant, gardez à l’esprit que ces activités sont en « zone grise ». Bien que les fournisseurs de services poursuivent rarement les particuliers, ils ont tout à fait le droit de bloquer votre compte et de vous empêcher d’accéder à leur contenu à l’avenir.

En termes de sécurité, lors de l’utilisation d’un VPN, la plupart des fournisseurs VPN protègent leurs utilisateurs avec une politique stricte « sans journaux » (no logs). Cela signifie que vos informations ne sont pas suivies et que votre activité en ligne n’est pas surveillée, afin d’empêcher les gouvernements d’obtenir vos informations, même s’ils déclarent que le fournisseur de VPN doit les signaler.

Cependant, la plupart des fournisseurs doivent se conformer aux autorités du pays dans lequel ils ont enregistré leur entreprise. Ainsi, ils peuvent transmettre les journaux aux organismes chargés de l’application de la loi, si requis. Pour contrer cela, certains services VPN opèrent dans des pays où ces règles de conformité n’existent pas, ou sont relativement souples. De cette façon, ils peuvent éviter de se conformer aux autorités réglementaires étant donné qu’aucune loi ne l’exige.

Comme mentionné ci-dessus, la légalité d’un VPN diffère d’un pays à l’autre. Alors que les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni autorisent les VPN, d’autres pays les interdisent. Vous trouverez ci-dessous les pays où l’utilisation d’un VPN est partiellement ou totalement interdite :

  1. Chine : L’utilisation d’un VPN est illégale en Chine. Les fournisseurs de VPN peuvent opérer s’ils obtiennent une licence du gouvernement, mais les conditions générales qu’ils doivent accepter contrecarrent simplement l’objectif d’un VPN.
  2. Irak : Afin de contrôler et stopper ISIS, l’Irak a complètement interdit l’utilisation des VPN. Bien que l’intention soit probablement bonne, cela se fait au détriment des citoyens.
  3. EAU : L’utilisation d’un VPN aux Émirats Arabes Unis peut vous coûter cher car les amendes sont très salées (jusqu’à £ 412.240). La principale raison de cette interdiction est la présence de services de VoIP, qui réduisent les bénéfices des sociétés de télécommunication. Par conséquent, le gouvernement a pris ce genre de mesure afin de soutenir ce secteur.
  4. Turquie : Afin de limiter l’utilisation des médias sociaux, le gouvernement turc a bloqué divers sites Web, y compris ceux qui fournissent des services VPN.
  5. Biélorussie : En 2015, suivant l’exemple de Russie, la Biélorussie a décidé de bloquer l’utilisation des services Tor et VPN. Les FAI (Fournisseurs d’accès en ligne) sont tenus de vérifier la liste quotidienne des services interdits publiés par l’agence.
  6. Oman : Le pays interdit et censure activement les médias, y compris Internet, et interdit également l’utilisation d’un VPN.
  7. Iran : La loi sur l’utilisation des VPN stipule que leur autorisation est autorisée uniquement s’ils proviennent de fournisseurs agréés par le gouvernement, s’opposant Indirectement à l’objectif des VPN.
  8. Russie : Le gouvernement russe a adopté une loi interdisant les VPN. Vous trouverez de plus amples informations sur l’évolution de l’histoire ici.

Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, et les lois sont en constante évolution. Par conséquent, il est toujours judicieux de vérifier les dernières réglementations en vigueur dans votre pays. Notre page Live Updates contient toutes les actualités sur la censure en ligne et les VPN.

La plupart des pays autorisent l’utilisation d’un VPN. Vous ne risquez donc probablement rien du moment que vous ne commettez rien d’illégal par le biais du VPN.

Personnellement, je suis en faveur de la neutralité sur le net et je pense que le réseau Internet doit être accessible à tous. Les FAI ne devraient pas imposer de restriction ou exercer du favoritisme lorsqu’il s’agit de fournir du contenu sur Internet, afin qu’Internet continu d’être transparent, utile et équitable pour tous.

L’utilisation de techniques comme le blocage de VPN est le signal d’un problème plus important qui doit être résolu à la racine, plutôt que par le biais d’une interdiction qui n’est qu’une solution de contournement.

C'est utile? Partagez-le!
Partager sur Facebook
Twitter ceci
Partager si vous pensez que Google ne connait pas assez sur vous