Les blocages de VPN en Russie et en Chine : ce qu’il faut savoir

Le 30 Juillet, le président russe Vladimir Poutine a apposé sa signature à une loi qui empêche les citoyens russes d’accéder à des sites interdit, après son approbation par la douma une semaine plus tôt. La loi indique que les technologies anonymisation (VPN, Tor, proxys, etc) seront considérées comme illégales en Russie dans une variété de circonstances après le 1er Novembre, jour où cette loi prend effet.

Ce n’est que la suite logique de décennies de surveillance du gouvernement russe. Cette nouvelle loi a pour but d’empêcher l’accès à des contenus interdits, par VPN ou autrement, mais l’utilisation d’un VPN en elle-même ne devrait pas avoir d’implications.

Le Kremlin a déclaré que cette loi ne ciblerait pas les citoyens respectueux des lois, mais aurait pour but de dissuader les citoyens d’accéder à des sites officiellement restreints par le gouvernement russe. Ils incluent la promotion de religions radicales, de drogues, du suicide, certains contenus pornographiques et bien d’autres choses.

Si on peut toujours penser que l’utilisation de VPN dans un cadre légal sera encore autorisée, nous ne savons pas encore comment les lois seront mises en vigueur et leurs conséquences une fois en place.

Rien de nouveau sous le soleil de Russie

Ce n’est pas la première fois que les VPN sont la cible des restrictions russes. En juillet 2016, le fournisseur de VPN PIA a cessé de vendre ses services en Russie à cause de l’entrée en vigueur d’une loi permettant les logs du trafic russe pour des périodes de temps prolongées. Les autres fournisseurs de VPN ont continué en majorité à desservir la Russie, mais ils ont fait de sérieux changements dans leur cryptage afin de garantir la confidentialité de leurs utilisateurs.

Cette nouvelle loi aura probablement des conséquences similaires, et limitera les fournisseurs et ce qu’ils peuvent offrir. En fait, on peut même dire que les utilisateurs basés en Russie devront faire face à la situation ridicule de devoir utiliser une connexion VPN afin de souscrire à un VPN.

Les dégâts que cette loi va occasionner sur la confidentialité numérique sont encore à découvrir, mais c’est un véritable coup de massue pour toute une variété de groupes de gens, qui bénéficient énormément des réseaux virtuels privés – des individus qui cherchent une manière sécurisée d’échanger des informations et profiter de contenus de leur choix, à la myriade d’entreprises qui s’appuie sur des VPN pour s’assurer que leurs employés puissent accéder aux données sensibles.

La Chine reste en tête

La Russie n’est pas la seule à faire les gros titres au niveau des restrictions d’accès aux VPN. Quelques jours plus tôt, Apple a retiré de son App Store chinois quasiment toutes les applications de VPN, citant des problèmes légaux comme raison principale. Cela rend la tâche plus difficile pour les utilisateurs, qui doivent déjà composer avec le Grand Firewall de Chine.

Sans approfondir les facteurs ayant causé cette décision, il s’agit d’un coup dur pour la liberté du net, de façon mondiale. Il est honteux de la part de certains gouvernements de prendre des demies mesures pour adresser des préoccupations aussi futiles que des contenus illégaux en s’en prenant à des technologies de haute valeur, plutôt que de s’attaquer à la racine du problème.

De plus, il est difficile de nier la présence d’un agenda politique. Avec les élections présidentielles russes qui doivent avoir lieu en Mars 2018, il existe une véritable possibilité que les progrès soudains de cette nouvelle loi soient le résultat d’une tentative d’empêcher les citoyens d’accéder à certains sites politiques, et enrayer l’opposition.

Quant à la situation en Chine, il n’y a malheureusement rien de surprenant. Restreindre lourdement l’utilisation des VPN est un des objectifs du gouvernement chinois depuis que les VPN existent, puisqu’il s’agit d’un des seuls moyens fiables de contourner ce Firewall massif qui rend indisponible une énorme partie d’internet.

Comment pouvons-nous contourner ce blocage ?

Si cette nouvelle loi va probablement causer de l’agitation chez certains fournisseurs de VPN, les lois gouvernementales sur les technologies d’anonymisation, surtout en ce qui concerne les VPN, ont la réputation d’être maladroites et pleines de vides juridiques. De nombreux fournisseurs de VPN pourront continuer à proposer des VPN fonctionnels, capables de contourner de nombreux obstacles, même ceux qui semblent les plus insurmontables.

Les premières semaines risquent d’être difficiles, mais une chose est sûre, une nouvelle méthode ne tardera pas à être mise en place pour combattre chaque restriction stupide au fur et à mesure de leur arrivée.

La meilleure chose à faire si vous vivez en Russie ou si vous prévoyez de vous y rendre dans un futur proche, c’est de tout simplement vous abonner à un service pendant que c’est encore possible. Il reste du temps avant que cette loi ne soit pleinement en place, et l’approche proactive est certainement la plus intelligente.
C’est la même chose pour le Grand Firewall de Chine. Si acheter un VPN est considéré comme illégal là-bas, et que les options sont rares, peu d’adresses VPN finissent sur la liste noire, en pratique. Donc, tant que vous êtes préparé·e, vous pouvez contourner les restrictions et profiter d’internet sans limites.
Choisir le bon VPN pour cette tâche est l’un des plus gros facteurs de succès, et contourner des restrictions gouvernementales de grande envergure n’est pas une mince affaire. Si vous cherchez un VPN qui ne vous laissera pas tomber même dans les pires circonstances, peu importe les obstacles et la censure présents et à venir, allez voir notre liste de fournisseurs recommandés :

 

C'est utile? Partagez-le!
Nord vous offre 75% de réduction sur leur VPN